5

Critique de Stumptown

par Blackiruah le sam. 5 janv. 2013 Staff

Rédiger une critique
Delcourt a beaucoup misé sur les polars ces derniers temps. Après un excellent « Fatale » et un « Roi des voleurs » de bonne facture, on découvre, cette fois, « Stumptown » réalisé par un spécialiste du genre : Greg Rucka.

Ce récit nous amène à travers une enquête menée à Portland par Dex Parios, enquêtrice un peu paumée qui doit retrouver la petite fille d’une riche directrice de casino. A cause de son talent aiguisé, cette dernière va être empêtrée dans cette affaire loin d’être de tout repos.

Alors oui, Greg Rucka maîtrise le style du polar et réalise un récit qui respecte tous les codes du genre et qui tient la route, mais l’histoire souffre terriblement d’un manque d’originalité. Bien que les personnages soient terriblement humains (leurs défauts comme leurs qualités leur donnent des dimensions très réalistes) et permettent de créer un univers très intimiste, ils ne suffisent pas pour apporter ce je-ne-sais-quoi qui aurait rendu ce premier volume bon, surtout quand l’ensemble des évènements restent très prévisibles. C’est frustrant. Lorsque l’on connaît le talent du scénariste que l’on a pu voir dans Batwoman ou Gotham Central, on est en droit à s’attendre à mieux.

Graphiquement, Matthew Southworth rend une copie propre. Son style, fait de traits rugueux et d’un encrage cendré, donne un aspect brut au récit et donne même une âme rugueuse à cette ville de Portland (que je ne connaissais que par son équipe de Basket). Notons aussi la colorisation qui donne aussi un charme particulier à la série grâce à ces tons de couleur utilisés sur certains passages qui font très pulp.

Rien à signaler au niveau de l’édition où on fait face à un volume classique de Delcourt de bonne facture.

Finalement, du trio de polar édité par Delcourt, Stumptown se révèle être le moins intéressant : la faute à un scénario trop classique et prévisible qui ne se démarque pas de la concurrence. C’est dommage car il repose sur une belle partie graphique et une bonne palette de personnages intéressants.
Un volume que je conseille donc uniquement aux amateurs du genre qui souhaitent lire du polar classique dans un monde cru et réaliste.
Notons que ce volume peut suffire à lui-même bien qu’une suite soit en cours aux Etats-Unis. Espérons qu’elle soit plus rafraichissante que ce premier arc.

En bref

5
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (478)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire