10

Critique de Punk Rock Jesus

par Blackiruah le ven. 4 oct. 2013 Staff

Rédiger une critique
Il y a des œuvres qui vous prennent aux tripes dès le début, vous passionnent et vous font réfléchir sur des sujets forts intéressants. « Punk Rock Jesus » fait indéniablement partie de celles-ci. Créé de toute part par Sean Murphy, il livre un scénario pour le moins original. Dans un futur proche, une chaine de télévision va cloner Jesus et suivre son développement à travers une émission de télé-réalité. Mais l’enfant finira par se rebeller contre ses créateurs pour devenir un punk et rejeter tous les principes de la religion. Sean Murphy, qui commence à se faire une belle réputation dans nos contrées, livre une œuvre qui aborde de front la religion. Avant toute chose, sachez que ce récit a été en partie imaginé lors de la perte de foi de l’auteur, or, on a l’impression que Chris (le clone de Jesus) va suivre la même réflexion. On assiste donc à une montée progressive de la tension où chaque protagoniste autour du héros vive et influe de différentes manières autour de ce phénomène qui mettra à mal leur foi. Bien que la transformation du pseudo Jesus prenne du temps, cette longueur permet à l’auteur de montrer comment un tel conditionnement réalisé par l’émission peut être catastrophique au développement de leur petite star mais aussi sur sa mère qui le vivra très mal et les pousseront à bout jusqu’à l’explosion. La suite n’en sera que plus agressive lors de la prise de conscience de Chris vu que ce dernier dénigrera totalement toute forme de religion. Les illustrations sont aussi géniales. A vrai dire, le dessinateur semble même à l’apogée de son art, avec son style, qui lui est propre, aux personnages très anguleux et encrage très agressifs. De même, il a choisi de réaliser une œuvre en noir et blanc qui sert parfaitement l’ambiance : elle accentue la froideur des personnages et grâce à l’encrage chargé, amplifie les passages tendus. Que ça soit au niveau du scénario ou des illustrations, l’œuvre est aboutie et passionnante. D’autant plus qu’elle est servie par une édition grand format fournie en bonus avec des explications utiles de l’auteur (notamment sur les prémices de cette histoire et de sa perte de foi) et des carnets de croquis toujours bien accueillis. Loin des comic-books de super-héros, Punk Rock Jesus s’impose par sa qualité comme l’une des meilleures histoires que j’ai lue cette année. C’est une histoire à posséder qui partage une réflexion sur la religion d’un auteur qui risque de devenir majeur dans un avenir proche. Je conseille aux personnes qui ont peut-être abandonné la lecture en cours de route en VO de se plonger dans cette lecture en TP qui révèle tout le potentiel de cette histoire.

En bref

Il y a des œuvres qui vous prennent aux tripes dès le début, vous passionnent et vous font réfléchir sur des sujets forts intéressants. « Punk Rock Jesus » fait indéniablement partie de celles-ci. Créé de toute part par Sean Murphy, il livre un scénario pour le moins original. Dans un futur proche, une chaine de télévision va cloner Jesus et suivre son développement à travers une émission de télé-réalité. Mais l’enfant finira par se rebeller contre ses créateurs pour devenir un punk et rejeter tous les principes de la religion. Sean Murphy, qui commence à se faire une belle réputation dans nos contrées, livre une œuvre qui aborde de front la religion. Avant toute chose, sachez que ce récit a été en partie imaginé lors de la perte de foi de l’auteur, or, on a l’impression que Chris (le clone de Jesus) va suivre la même réflexion. On assiste donc à une montée progressive de la tension où chaque protagoniste autour du héros vive et influe de différentes manières autour de ce phénomène qui mettra à mal leur foi. Bien que la transformation du pseudo Jesus prenne du temps, cette longueur permet à l’auteur de montrer comment un tel conditionnement réalisé par l’émission peut être catastrophique au développement de leur petite star mais aussi sur sa mère qui le vivra très mal et les pousseront à bout jusqu’à l’explosion. La suite n’en sera que plus agressive lors de la prise de conscience de Chris vu que ce dernier dénigrera totalement toute forme de religion. Les illustrations sont aussi géniales. A vrai dire, le dessinateur semble même à l’apogée de son art, avec son style, qui lui est propre, aux personnages très anguleux et encrage très agressifs. De même, il a choisi de réaliser une œuvre en noir et blanc qui sert parfaitement l’ambiance : elle accentue la froideur des personnages et grâce à l’encrage chargé, amplifie les passages tendus. Que ça soit au niveau du scénario ou des illustrations, l’œuvre est aboutie et passionnante. D’autant plus qu’elle est servie par une édition grand format fournie en bonus avec des explications utiles de l’auteur (notamment sur les prémices de cette histoire et de sa perte de foi) et des carnets de croquis toujours bien accueillis. Loin des comic-books de super-héros, Punk Rock Jesus s’impose par sa qualité comme l’une des meilleures histoires que j’ai lue cette année. C’est une histoire à posséder qui partage une réflexion sur la religion d’un auteur qui risque de devenir majeur dans un avenir proche. Je conseille aux personnes qui ont peut-être abandonné la lecture en cours de route en VO de se plonger dans cette lecture en TP qui révèle tout le potentiel de cette histoire.

10
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (543)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Punk Rock Jesus
10
Punk Rock Jesus

Punk Rock Jesus

Lire la critique de Punk Rock Jesus

Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)