7

Critique de La Saga de Ra's Al Ghul

par Blackiruah le dim. 24 août 2014 Staff

Rédiger une critique
La collection DC Nemesis accueille un nouveau vilain emblématique de la franchise Batman : Ra’s Al Ghul. Maître de la ligue des assassins, père de Talia, cet éco-terroriste est caractérisé par sa grande intelligence, sa noblesse et surtout son immortalité grâce aux les puits de Lazare qui ont le pouvoir de le régénérer. Ainsi, Ra’s Al Ghul a très souvent posé des problèmes majeurs au justicier tout en le considérant comme son égal et c’est en partie ce qui le rend extrêmement dangereux comme on a pu le voir dans la saga « la tour de babel » avec la Justice League.

Ainsi, Urban nous propose, à travers ce volume, trois récits complets :

Le premier : « Birth of the demon » scénarisé par Dennis O'Neil et illustré par Norm Breyfogle nous narre la naissance du vilain. L’homme était, en fait, médecin dans un pays reculé de ce qu’il semble être une terre du Moyen-Orient. Ce dernier va connaitre une descente aux enfers à cause d’un sultan (du moins un Salimb dans le récit) et son fils qui profiteront de ses compétences sans respect au point de commettre l’impardonnable. L’homme changera au vu des évènements pour devenir ce que l’on sait tous.
Ce récit d’origine est prenant avec une chute lente mais sure qui justifie aisément l’évolution de Ra’s Al Ghul. L’auteur montre tout d’abord la noblesse du personnage. Homme de bien à ses débuts, le médecin se dédie à son métier et guérit toute personne, riche, pauvre, bonne ou folle à lier. Il est toujours à la recherche de savoir pour étendre ses compétences. Ainsi, Ra’s Al Ghul est avant tout dangereux à cause de son intelligence et son savoir, son immortalité n’est que secondaire. Mais sa cruauté est aussi importante. Grâce aux planches de Norm Breyfogle, la folie du vilain est perçue dès le début, l’accumulation de violences laissera cette folie s’exprimer : fait visible à travers ce regard qui devient de plus en plus froid et diabolique. A noter que le travail de l’artiste est superbe, les planches font honneur à l’histoire grâce aux couleurs réalistes. Cette première histoire est une vraie réussite.

La seconde est aussi une pierre angulaire de la mythologie de Batman, et surtout du run de Grant Morrison puisque « Son of the Demon » narre le récit qui a entrainé la naissance de Damian. Initialement considéré comme un récit non canonique, Batman et Ra’s Al Ghul s’associe pour affronter un groupuscule terroriste dont le chef n’est autre qu’un ancien élève du père de Talia.
Le récit est intéressant sur plusieurs points. Le premier est, bien sûr, l’union entre Bruce et Talia qui cède enfin à toute cette tension sexuelle qui planait entre eux, mais l’auteur décrit ensuite un Batman surprotecteur avec sa femme. Un choix que j’ai trouvé étrange, à vrai dire, ça donnait même un air un brin machiste à notre héros qui interdisait formellement à Talia de participer aux évènements lorsqu’elle était enceinte. Autre point intéressant, on découvre le fruit de ce que pourrait donner une alliance entre Batman et Ra’s Al Ghul où la guilde du vilain lutterait pour le bien avec les idéaux du chevalier noir : la force de frappe pourrait être impressionnante mais l’idée ne durera que le temps de ce récit.
Jerry Bingham livre un travail exemplaire, son trait est fin et son découpage permet une lecture très fluide, bien aidé par les nombreux enchevêtrements de cases sans gêner la visibilité.
Le récit n’est pas incroyable mais bien construit. Il reste néanmoins incontournable pour tout ce qu’il entraine.

Le troisième récit, « Bride of the Demon » est une histoire classique de conflit entre Batman et Ra’s Al Ghul. Il permet de découvrir de quoi est capable le vilain, la manière dont il procède et le type de menace qu’il peut faire. L’histoire est plaisante mais convenue. Pas besoin d’en dire plus.

« La saga de Ra’s Al Ghul » est donc idéal pour découvrir un des vilains les plus intéressants du chevalier de la nuit. Vous y trouverez trois récits qui aborderont des évènements capitaux non seulement pour le terroriste mais aussi pour Batman. Je le conseille donc vivement à tout fan de l’univers de la chauve-souris !

En bref

7
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Laissez un commentaire