8

Critique de Attoneen #1

par Le Doc le ven. 26 sept. 2014 Staff

Rédiger une critique
1946. Un couple très heureux, Benoit et Geneviève Devries, quitte une maternité parisienne avec leur joli bébé prénommée Chloé, sans se douter qu'un drame se joue juste au-dessus de leurs têtes. Commandé par Aleph de la planète Atton, un vaisseau spatial à la recherche d'un dangereux criminel s'apprête à faire un atterrissage en catastrophe. Et celui-ci plonge tout droit...dans le gosier de la petite Chloé (heureusement pour elle que les Attoniens sont vraiment tout tout petits). Alors qu'elle aurait pu avoir une sacrée indigestion, Chloé va acquérir graduellement les pouvoirs transmis par l'extra-terrestre qui vit depuis dans son corps et qui lui servira de mentor grâce à une fusion spirituelle.
À l'âge adulte, Chloé Devries devient Attoneen, une super-héroïne capable de maîtriser les 4 éléments : eau, terre, air et feu.

Nouveau titre de la collection "Comics Fabric", "Attoneen" est une création du duo Pierre Boisserie (au scénario et aux dialogues) et Stéphane Brangier (au scénario et aux dessins), deux auteurs férus de comic-books ayant déjà travaillé par le passé sur des séries telles que "La Croix de Cazenac" et "Agents du Mossad". Ils livrent ici un récit dynamique, aux influences marvelliennes, avec une touche S.F. très sixties bienvenue (Aleph fait sur Terre un véritable Voyage Fantastique), et découpé façon BD U.S. avec chapitres d'une vingtaine de pages séparés par une "couverture" au style évocateur.

Les deux auteurs ne perdent pas de temps et ouvrent ce premier tome par deux scènes d'action mouvementées : l'atterrissage assez original du vaisseau extra-terrestre et après un saut de 20 ans dans le temps, une mission d'Attoneen qui tente de circonscrire un incendie. On échappe au récit d'origines pour aller droit à l'essentiel. Les informations sur Chloé, l'étendue de ses pouvoirs, sa relation avec son "alien intérieur" pour reprendre le titre, seront développées au fur et à mesure par le biais des différentes rencontres et des épreuves que devra affronter la jeune fille. Boisserie et Grangier animent également une belle galerie de personnages secondaires et se servent du contexte historique pour parler par petites touches de la famille et de la place de la femme dans la société française des années 60.
Très référentiel, le récit rappellera des choses aux connaisseurs de l'univers Marvel, et particulièrement de l'Homme-Araignée : Chloé travaille comme secrétaire dans un "Daily Bugle" parisien sous les ordres d'un boss qui n'est pas sans rappeler un certain J.Jonah Jameson. Suite à certains malentendus, elle rencontre aussi sous son autre identité une certaine méfiance de la part de l'opinion publique ("Atoneen : Héroïne ou Menace ?"). Heureusement qu'elle peut compter sur son frère et sur Michel, un pompier amoureux d'elle alors qu'elle n'a d'yeux que pour le séduisant reporter Paul Mansard.

Ces éléments confèrent à ce premier album d'une série qui devrait en compter pour le moment trois un certain classicisme qui n'est pas rédhibitoire. Le tout ne manque pas de charme, avec un rythme qui va crescendo jusqu'à un final bourré d'action et de révélations qui va redéfinir les rapports qu'entretient Attoneen avec Aleph. Du très bon "French Comics", qui promet pour la suite...


En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (641)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Attoneen
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)