9

Critique de Y Le Dernier Homme #5

par Blackiruah le mer. 31 déc. 2014 Staff

Rédiger une critique
L’année 2014 s’achève avec le dernier volume de cette série excellente de bout en bout : Y, le dernier homme. On retrouve donc la fin des aventures de Yorick qui va rejoindre Paris pour achever sa quête : retrouver Beth, sa petite copine qu’il a perdue depuis l’apparition du virus.

Brian K.Vaughan finit en apothéose. Il profite de ce dernier volume pour parfaire le portrait de ce dernier homme qui a commencé comme une personne maline mais égoïste pour devenir un homme touchant en montrant toute sa palette de sentiments qui se clôt sur une conclusion poignante et émouvante.
Rassurez-vous l’auteur va aussi répondre à toutes nos questions, par rapport au virus, au devenir de la planète et même sur l’avenir capillaire de Yorick (ce qui est primordiale évidemment).

Tout au long de la série, les illustrations, principalement de Pia Guerra (parfois aidée par Goran Sudzuka), ont toujours été soignées et ce dernier volume ne déroge pas à la règle. Les traits épais avec un minimum d’encrage amène un style très propre qui s’adapte bien à l’univers féminin lui apportant une certaine douceur visuelle.

Au final, « Y le dernier homme » aurait pu paraitre comme une œuvre qui fait l’éloge de la gente féminine, voire l’inverse. Mais, pour ma part, la constante du sexe a fini par disparaître car l’auteur a réussi à montrer une palette tellement variée de personnages et de situations qu’on finit par se dire que l’homme aurait pu réagir globalement de la même manière et c’est peut-être cela la vraie force de ce titre.

Cette série est absolument à découvrir, et à relire narrant une aventure avant tout humaine qui suscite toutes les émotions rires comme compassions avec une situation pour le moins unique. Sans doute l’une des meilleures œuvres de l’univers des comics !

En bref

L’année 2014 s’achève avec le dernier volume de cette série excellente de bout en bout : Y, le dernier homme. On retrouve donc la fin des aventures de Yorick qui va rejoindre Paris pour achever sa quête : retrouver Beth, sa petite copine qu’il a perdue depuis l’apparition du virus. Brian K.Vaughan finit en apothéose. Il profite de ce dernier volume pour parfaire le portrait de ce dernier homme qui a commencé comme une personne maline mais égoïste pour devenir un homme touchant en montrant toute sa palette de sentiments qui se clôt sur une conclusion poignante et émouvante. Rassurez-vous l’auteur va aussi répondre à toutes nos questions, par rapport au virus, au devenir de la planète et même sur l’avenir capillaire de Yorick (ce qui est primordiale évidemment). Tout au long de la série, les illustrations, principalement de Pia Guerra (parfois aidée par Goran Sudzuka), ont toujours été soignées et ce dernier volume ne déroge pas à la règle. Les traits épais avec un minimum d’encrage amène un style très propre qui s’adapte bien à l’univers féminin lui apportant une certaine douceur visuelle. Au final, « Y le dernier homme » aurait pu paraitre comme une œuvre qui fait l’éloge de la gente féminine, voire l’inverse. Mais, pour ma part, la constante du sexe a fini par disparaître car l’auteur a réussi à montrer une palette tellement variée de personnages et de situations qu’on finit par se dire que l’homme aurait pu réagir globalement de la même manière et c’est peut-être cela la vraie force de ce titre. Cette série est absolument à découvrir, et à relire narrant une aventure avant tout humaine qui suscite toutes les émotions rires comme compassions avec une situation pour le moins unique. Sans doute l’une des meilleures œuvres de l’univers des comics !

9
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (513)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Y Le Dernier Homme
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)