9

Critique de Flash - Anthologie

par Blackiruah le dim. 19 avril 2015 Staff

Rédiger une critique
Enfin ! Je suis ravi de voir que Flash a droit à son anthologie. Pourquoi ? Déjà parce que Flash est l’un des héros majeurs de l’univers de DC et aussi parce que je l’ai toujours trouvé cool. Mais ce personnage est difficilement abordable vu qu’il a connu plusieurs incarnations différentes au point d’avoir plusieurs Flashs en même temps.

L’anthologie tombe à pic car elle permet avant tout de saisir l’évolution de ces héros.

On découvre, dans un premier temps, les origines des principales itérations (Jay Garrick, Barry Allen et Wally West) et certains épisodes importants (comme le mariage de Barry) à travers des récits importants mais qui souffrent toujours de cette narration d’époque. Cela dit, ils sont nécessaires pour notre chère culture comics.
C’est après « crisis on infinite earths » que les récits du héros prennent de l’ampleur. Les récits sont plus pêchus avec des auteurs qui jouent beaucoup avec la super-vitesse et développent des flashs aux caractères très lumineux. Dans ce contexte, deux épisodes sont tout simplement extraordinaires. Le premier, « Zéro mort » montre un Wally West qui fait tout pour éviter qu’il y ait des morts. Il emploie donc ses pouvoirs dans des contextes incroyables donnant lieu à une scène folle qui démontre à la fois l’insouciance du héros mais aussi son héroïsme à toute épreuve. L’épisode est juste culte.
Le second, « La vie tranquille à pleine vitesse » -de Mark Millar et Grant Morrison au passage-, met en scène Jay Garrick, le premier Flash, qui remplace Wally West récemment blessé. Cet épisode montre la volonté du héros cherchant à préserver la vie de son entourage allant même jusqu’à trouver une solution pour sauver un ancien ennemi rongé par une maladie mortelle. Les auteurs nous offrent aussi une réflexion sur les héros des différents âges des comics à travers des dialogues bien sentis. Bref, avec une fin touchante, Flash dégage une aura positive qui lui sied bien.

Je ne vais pas aborder tous les récits mais, comme dans toutes les anthologies d’Urban comics, chaque épisode est soigneusement sélectionné et présenté afin de donner une vision complète et étoffée des différents Flashs. Tous sont bien évidemment utiles et montrent pourquoi Flash est un héros exceptionnel qui attise la sympathie de tous.

A mes yeux, cette anthologie est parfaite pour découvrir la force d’un tel héros si cool et attachant. Espérons que cette anthologie ouvre maintenant la voie à des publications de runs majeurs sur le personnage !

En bref

Enfin ! Je suis ravi de voir que Flash a droit à son anthologie. Pourquoi ? Déjà parce que Flash est l’un des héros majeurs de l’univers de DC et aussi parce que je l’ai toujours trouvé cool. Mais ce personnage est difficilement abordable vu qu’il a connu plusieurs incarnations différentes au point d’avoir plusieurs Flashs en même temps. L’anthologie tombe à pic car elle permet avant tout de saisir l’évolution de ces héros. On découvre, dans un premier temps, les origines des principales itérations (Jay Garrick, Barry Allen et Wally West) et certains épisodes importants (comme le mariage de Barry) à travers des récits importants mais qui souffrent toujours de cette narration d’époque. Cela dit, ils sont nécessaires pour notre chère culture comics. C’est après « crisis on infinite earths » que les récits du héros prennent de l’ampleur. Les récits sont plus pêchus avec des auteurs qui jouent beaucoup avec la super-vitesse et développent des flashs aux caractères très lumineux. Dans ce contexte, deux épisodes sont tout simplement extraordinaires. Le premier, « Zéro mort » montre un Wally West qui fait tout pour éviter qu’il y ait des morts. Il emploie donc ses pouvoirs dans des contextes incroyables donnant lieu à une scène folle qui démontre à la fois l’insouciance du héros mais aussi son héroïsme à toute épreuve. L’épisode est juste culte. Le second, « La vie tranquille à pleine vitesse » -de Mark Millar et Grant Morrison au passage-, met en scène Jay Garrick, le premier Flash, qui remplace Wally West récemment blessé. Cet épisode montre la volonté du héros cherchant à préserver la vie de son entourage allant même jusqu’à trouver une solution pour sauver un ancien ennemi rongé par une maladie mortelle. Les auteurs nous offrent aussi une réflexion sur les héros des différents âges des comics à travers des dialogues bien sentis. Bref, avec une fin touchante, Flash dégage une aura positive qui lui sied bien. Je ne vais pas aborder tous les récits mais, comme dans toutes les anthologies d’Urban comics, chaque épisode est soigneusement sélectionné et présenté afin de donner une vision complète et étoffée des différents Flashs. Tous sont bien évidemment utiles et montrent pourquoi Flash est un héros exceptionnel qui attise la sympathie de tous. A mes yeux, cette anthologie est parfaite pour découvrir la force d’un tel héros si cool et attachant. Espérons que cette anthologie ouvre maintenant la voie à des publications de runs majeurs sur le personnage !

9
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (476)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Laissez un commentaire