5

Critique de Futures End #1

par Blackiruah le lun. 13 juil. 2015 Staff

Rédiger une critique
Futures End est une série plutôt ambitieuse. Dans le futur, le satellite OMAC a pris le pouvoir et transforme toute forme de vie en cyborg psychopathe chasseur d’humain (rien que ça). Alors que nos héros sont sur le point de disparaître, la lumière va venir de Terry McGinnis, le Batman Beyond, qui souhaite remonter le temps pour empêcher la prise de pouvoir d’OMAC. Mais le plan échouera en partie, car suite à des complications, sa manœuvre l’emmènera 5 années après l’objectif. Manque de bol, le processus est déjà engagé mais l’espoir n’est pas perdu…

A travers ce postulat, deux aspects paraissent intéressants : d’une part, l’intrigue autour d’OMAC ; d’autre part, l’état de l’univers des new52 dans ce futur proche.

Ce premier volume pêche justement à cause du manque d’équilibre entre ces deux histoires. Les scénaristes, Brian Azzarello, Jeff Lemire, Dan Jurgens et Keith Giffen, ont décidé de raconter ce récit à travers 5 personnages secondaires : Firestorm, Grifter, Mr Terrific, Loïs Lane et Frankenstein. A travers leurs aventures personnelles, nous découvrons ce qu’est devenu l’univers new52. Sur ce point, les auteurs ont des idées originales notamment tous les faits qui tournent autour de la terre 2 qui apportent de la consistance à la série. Je n’en dirais pas plus car c’est le cœur de l’œuvre et c’est tout le problème.
Mis à part cette découverte, Futures End n’aborde que très peu l’intrigue autour de Terry alors que c’est censé être le cœur du récit. De même, les héros choisis sont, mis à part Mr Terrific, peu charismatiques. Conséquence : l’intérêt est moindre mais maintenu par les révélations chocs distillées au fur et à mesure. Quel dommage….

Graphiquement, l’œuvre est dans l’ensemble bien dessinée, sans gros artiste mis à part le FCBD (le chapitre zéro) dessiné par Van Sciver. Le reste est plutôt réussi avec une unité graphique dans la veine des comics au style réaliste sans être extraordinaire. Vu de loin, pour une série publiée à un rythme hebdomadaire, ça force le respect.

Bonne nouvelle, Urban comics fait un très bon travail éditorial en nous présentant les personnages et les détails importants grâce à des synthèses précises et efficaces qui rendent ce volume abordable à tous, même s’il est préférable d’voir une certaine culture DC pour bien tout saisir.

En somme, « Futures End » est une saga prometteuse mais l’intrigue met trop de temps à se développer. Fort heureusement, les scénaristes parviennent à nous tenir en haleine grâce à la découverte du futur des new52 qui nous réserve de surprenantes révélations. Si la suite revient plus sur l’intrigue principale, la série n’en sera que plus passionnante. En tout cas, vu le un cliffhanger de fin plus qu’intéressant, je donnerai la chance au second volume. Affaire à suivre…

En bref

5
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (478)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Laissez un commentaire