8

Critique de Preacher #2

par Blackiruah le jeu. 17 sept. 2015 Staff

Rédiger une critique
Oyez oyez amis lecteurs ! Approchez-vous pour découvrir la suite des frasques du prêcheur à travers le second volume de cette œuvre si politiquement incorrecte.

Ainsi, Jesse Custer accompagné de son amour Tulip poursuit sa recherche de Dieu qui a fui son rôle. Mais son périple ne sera pas de tout repos puisque, outre le fait de retrouver son pote Cassidy, il va rencontrer le chemin d’une organisation secrète chrétienne au courant de bien des choses…

« Preacher » continue son bonhomme de chemin dans la continuité du précédent volume. Entendre par là, que les situations incongrues sont toujours présentes à foison. De la secte chrétienne qui protège la descendance de Jésus (je garde le mystère), à la soirée mondaine plus que malsaine, Garth Ennis s’éclate et exploite la moindre opportunité pour nous livrer des critiques sociales des dérives humaine (que ça soit dans la religion ou les lubies).
De même, la trame principale continue d’avancer, les pouvoirs de Jesse connaissent ses premières limites, nous en apprenons d’avantage sur Genesis, sur la fuite de Dieu mais aussi sur le passé d’un des personnages principaux.
Mais, outre ces péripéties qui nous tiennent en haleine, le scénariste développe les relations entre ses personnages principaux, avec une sincérité assez touchante. En réalité, « Preacher » est une hymne à l’amitié et à l’amour dans un univers déviant. Des bons sentiments avec un enrobage cru : typique de Garth Ennis.

Steve Dillon suit aussi la même tendance. Son style, toujours en rondeur, convient parfaitement à la satyre de l’œuvre. L’artiste fait preuve d’un réel talent pour choquer le lecteur grâce à son sens aiguisé de la mise en scène (surtout pour mettre en valeur des signes peu élégants d’ailleurs). Garth Ennis, Steve Dillon… Les deux font la paire.

Amateur d’histoires satyriques et funs, « Preacher » ne peut qu’être une étape obligatoire sur le chemin des lectures plaisantes qui vous marqueront à coup sûr. Pour les autres, attention tout de même car le récit est vraiment très vulgaire mais il reste intéressant sur bien des aspects. Personnellement, je me suis régalé, pourvu que ça dure.

En bref

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (478)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Preacher
9
Preacher T.6

Preacher T.6 Staff

Lire la critique de Preacher T.6

7
Preacher T.5

Preacher T.5 Staff

Lire la critique de Preacher T.5

Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Laissez un commentaire