8

Critique de Sex Criminals #2

par Blackiruah le mer. 4 nov. 2015 Staff

Rédiger une critique
« Sex Criminals » tome 2, au fond du trou… Du génie ce titre qui reflète tout l’esprit de la série… Mais avant d’aborder ce second volume, revenons un peu sur le récit.

« Sex Criminals », c’est l’histoire d’une rencontre entre Suzie et John qui ont un pouvoir particulier… Ils arrêtent le temps lorsqu’ils atteignent un orgasme. Alors qu’ils semblent tomber éperdument amoureux l’un de l’autre, ces derniers décident d’utiliser leur pouvoir pour sauver la bibliothèque (où travaille l’héroïne) en braquant des banques. Mais ils vont découvrir qu’il existe une police contre les usagers de cette capacité et vont réussir tant bien que mal à se sortir d’une bien mauvaise situation.

Ce second volume commence de suite où Suzie et John viennent à peine de s’échapper de leurs poursuivants. Après une petite pause qui va bousculer sentimentalement le couple, John va finir par enquêter sur cette fameuse milice et découvrir par inadvertance l’identité de leurs ravisseurs entrainant des conséquences désastreuses. Manque de bol, les tourtereaux sont des durs et ne vont pas se laisser faire !

Cette série est pour le moins originale. Certes le sujet (le sexe) y est pour beaucoup, tant dans l’ambiance que dans l’humour, vu que tout tourne autour. Les situations potaches sont hilarantes, décalées et parfois dignes d’intérêt puisque Matt Fraction et Chip Zdarksy vont apporter un aspect informatif (formes des vagins, moyens contraceptifs, etc.) lors de quelques gags.
Ce volume va également poursuivre la découverte des capacités orgasmiques (c’est le cas de le dire) en ajoutant des nouveaux personnages dont certains, déjà évoqués précédemment, vont vous surprendre.

Mais cette série n’est pas qu’une bonne comédie délirante et déjantée : elle aborde aussi la vie et la psychologie de 2 protagonistes attachants et du couple. En plaçant le lecteur comme le confident des personnages ( grâce au cassage du quatrième mur), nous créons un lien intime avec John, Suzie et consorts. Rien de mieux pour créer un cadre intime et de découvrir l’évolution du couple en somme toute logique.
Mais l’équilibre est parfois difficile, car les flashbacks sont passionnants au point de parfois délaisser l’intrigue principale entrainant par moment une forte décompression du récit. Heureusement, l’humour omniprésent rend la lecture très appréciable.

Les illustrations sont un vrai régal. Chip Zdarzky et son style résolument cartoony force le sourire avec ses planches pleines de références et blagues. Le trait rond allège les situations et l’auteur parvient avec les coleurs à instaurer une ambiance chaude digne de sex shops aux airs lubriques (notamment lors des moments dans le « foutoir » qui font très ambiance club de strip tease). Autre fait plaisant, les planches fourmillent de petites blagues un peu partout tout à l’instar d’un « Tony Chu », rendant la lecture un brin ludique.

Vous l’aurez compris, « Sex Criminals » est vraiment un petit rayon de soleil dans la production actuelle qui se veut majoritairement noire. D’autant plus que la saga bénéficie d’une très belle édition grand format fournie d’un bon nombre de bonus (illustrations, interviews, délires des auteurs…) et d’une couverture plus que robuste. Bien que le prix soit légèrement au-dessus du marché (19€), la série vaut le coup.

Distrayante, fun et hilarante, le microcosme des comics trouve là une nouvelle comédie qui a le potentiel tant visuellement que dans le contenu de s’imposer comme un gros hit… Mais réservé à un public adulte, bien évidemment. Personnellement, je me suis bien amusé et j’ai hâte de voir quelles idées délirantes vont encore nous amener Matt Fraction et Chip Zdarsky. Vivement la suite.

En bref

« Sex Criminals » tome 2, au fond du trou… Du génie ce titre qui reflète tout l’esprit de la série… Mais avant d’aborder ce second volume, revenons un peu sur le récit. « Sex Criminals », c’est l’histoire d’une rencontre entre Suzie et John qui ont un pouvoir particulier… Ils arrêtent le temps lorsqu’ils atteignent un orgasme. Alors qu’ils semblent tomber éperdument amoureux l’un de l’autre, ces derniers décident d’utiliser leur pouvoir pour sauver la bibliothèque (où travaille l’héroïne) en braquant des banques. Mais ils vont découvrir qu’il existe une police contre les usagers de cette capacité et vont réussir tant bien que mal à se sortir d’une bien mauvaise situation. Ce second volume commence de suite où Suzie et John viennent à peine de s’échapper de leurs poursuivants. Après une petite pause qui va bousculer sentimentalement le couple, John va finir par enquêter sur cette fameuse milice et découvrir par inadvertance l’identité de leurs ravisseurs entrainant des conséquences désastreuses. Manque de bol, les tourtereaux sont des durs et ne vont pas se laisser faire ! Cette série est pour le moins originale. Certes le sujet (le sexe) y est pour beaucoup, tant dans l’ambiance que dans l’humour, vu que tout tourne autour. Les situations potaches sont hilarantes, décalées et parfois dignes d’intérêt puisque Matt Fraction et Chip Zdarksy vont apporter un aspect informatif (formes des vagins, moyens contraceptifs, etc.) lors de quelques gags. Ce volume va également poursuivre la découverte des capacités orgasmiques (c’est le cas de le dire) en ajoutant des nouveaux personnages dont certains, déjà évoqués précédemment, vont vous surprendre. Mais cette série n’est pas qu’une bonne comédie délirante et déjantée : elle aborde aussi la vie et la psychologie de 2 protagonistes attachants et du couple. En plaçant le lecteur comme le confident des personnages ( grâce au cassage du quatrième mur), nous créons un lien intime avec John, Suzie et consorts. Rien de mieux pour créer un cadre intime et de découvrir l’évolution du couple en somme toute logique. Mais l’équilibre est parfois difficile, car les flashbacks sont passionnants au point de parfois délaisser l’intrigue principale entrainant par moment une forte décompression du récit. Heureusement, l’humour omniprésent rend la lecture très appréciable. Les illustrations sont un vrai régal. Chip Zdarzky et son style résolument cartoony force le sourire avec ses planches pleines de références et blagues. Le trait rond allège les situations et l’auteur parvient avec les coleurs à instaurer une ambiance chaude digne de sex shops aux airs lubriques (notamment lors des moments dans le « foutoir » qui font très ambiance club de strip tease). Autre fait plaisant, les planches fourmillent de petites blagues un peu partout tout à l’instar d’un « Tony Chu », rendant la lecture un brin ludique. Vous l’aurez compris, « Sex Criminals » est vraiment un petit rayon de soleil dans la production actuelle qui se veut majoritairement noire. D’autant plus que la saga bénéficie d’une très belle édition grand format fournie d’un bon nombre de bonus (illustrations, interviews, délires des auteurs…) et d’une couverture plus que robuste. Bien que le prix soit légèrement au-dessus du marché (19€), la série vaut le coup. Distrayante, fun et hilarante, le microcosme des comics trouve là une nouvelle comédie qui a le potentiel tant visuellement que dans le contenu de s’imposer comme un gros hit… Mais réservé à un public adulte, bien évidemment. Personnellement, je me suis bien amusé et j’ai hâte de voir quelles idées délirantes vont encore nous amener Matt Fraction et Chip Zdarsky. Vivement la suite.

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Sex Criminals
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Laissez un commentaire