7

Critique de Star Wars - Le Côté obscur #5

par Le Doc le dim. 15 nov. 2015 Staff

Rédiger une critique
"Star Wars Tales" est un comic-book anthologique qui fut publié par Dark Horse entre 1999 et 2005. Chaque numéro comprenait une série d'histoires courtes de pagination variable, se déroulant à différentes périodes de la chronologie Star Wars, et si les récits n'étaient pas reliés entre eux, les sommaires avaient généralement pour thème un personnage, un groupe ou une ère en particulier.

Bien avant que l'Univers Etendu ne devienne une branche "alternative" des comics Star Wars, une grande partie de ces "Star Wars Tales" n'étaient pas considérées comme faisant partie d'une continuité officielle, ce qui donnait aux auteurs plus de liberté dans l'élaboration de leurs histoires.

L'album "Le destin de Dark Vador", sorti chez Delcourt en 2005 dans et qui connaîtra une nouvelle édition dans quelques jours chez Hachette dans la collection kiosque actuellement en vente, compile donc une sélection de "Tales" consacrées au Seigneur Noir des Sith.

On doit les deux premières (publiées en plusieurs parties dans "Star Wars Tales") au scénariste Ron Marz, notamment connu pour ses longues prestations sur les titres "Silver Surfer" (Marvel), "Green Lantern" (DC) et "Witchblade" (Image). "Extinction" oppose Dark Vador à la Femme Sombre, un maître Jedi que les lecteurs de "Clone Wars" connaissent bien et qui avait échappé au massacre de l'ordre 66. Le scénario fait la part belle à l'action et permet à l'italien Claudio Castellini de donner la pleine mesure de son talent via des planches riches en détails et d'un grand dynamisme dans la chorégraphie des combats. Inspiré, entre autres, par Neal Adams et John Buscema, Castellini a bien digéré ces influences, dessine des personnages élégants et son Dark Vador dégage une belle puissance.

Dans "Resurrection", Dark Vador est conduit droit dans un piège par des adeptes du côté obscur qui le jugent indigne de servir l'Empereur. Afin de tester Vador, le trio a ressuscité Dark Maul...l'ancien et le nouveau serviteur de Palpatine se lancent alors dans un combat sans merci.
"Resurrection" marque le premier, mais pas le dernier, retour à la vie du guerrier au double sabre-laser. Le combat, dont la scénographie rappelle étrangement l'affrontement Anakin/Obi-Wan dans "La Revanche des Sith" (alors que le film est sorti plusieurs années après le comic-book), bénéficie de l'efficacité du coup de crayon du vétéran Rick Leonardi, aux planches fluides et énergiques.

Deux récits plus courts complètent le sommaire. Dans le premier, Vador fait face à la vengeance du dernier survivant d'un monde détruit par l'Empire.
Dans le second, le Seigneur Noir tombe sur une vieille connaissance...et on peut se demander au détour d'une case joliment illustrée par Kilian Plunkett si l'ancien Anakin est toujours présent à l'intérieur de cette armure sombre comme le côté obscur. Des segments aussi anecdotiques que sympathiques et qui ne représentent qu'un petit aspect de la diversité et de la richesse des histoires que proposèrent cette série de qualité...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (613)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Le Côté obscur
Boutique en ligne
17,96€
Boutique en ligne
17,96€
Boutique en ligne
17,96€
Boutique en ligne
17,96€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)