8

Critique de Star Wars - Kanan #1

par Le Doc le jeu. 31 déc. 2015 Staff

Rédiger une critique
Si Marvel a principalement centré ses nouveaux comics Star Wars (les premiers depuis presque 30 ans) sur les personnages les plus iconiques de la Saga des Etoiles (via les deux titres mensuels et les différentes mini-séries sorties cette année), la Maison des Idées n'a pas oublié pour autant les déclinaisons télévisuelles de cet univers.

Ainsi, "Star Wars : Kanan" se propose de revenir sur les origines de Kanan Jarrus, l'un des héros de "Star Wars : Rebels". Lancé en 2014 sur la chaîne Disney XD, le dessin animé a vite connu le succès et vient d'ailleurs d'être renouvelé pour une troisième saison. Il suit les aventures de l'équipage du Ghost dans leur combat contre l'Empire et se déroule environ 5 ans avant "Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir".

"Kanan" marque la première incursion de Marvel dans cette nouvelle continuité de la Purge Jedi, période dramatique de l'Histoire des Jedi qui a suivi l'Ordre 66 et qui a souvent été explorée par Dark Horse dans le précédent Univers Etendu.
L'écriture du comic-book a été confiée à un scénariste qui connaît très bien les personnages, puisqu'il s'agit de Greig Weisman, l'un des co-producteurs et scénaristes de la série animée. Ce n'est pas la première expérience de Greg Weisman dans l'écriture de comics, qui signa quelques histoires pour l'éditeur DC Comics à la fin des années 80 avant de passer les décennies suivantes à travailler dans le domaine de l'animation (on retrouve notamment au générique de "Gargoyles", "Men In Black", "Ben 10", "Spectacular Spider-Man" et plusieurs séries animées Batman).

Greg Weisman ne perd pas de temps et plonge directement ses personnages au coeur du conflit. Une façon idéale de brosser les traits de caractères du jeune Caleb Dume (la véritable idendité de Kanan), sa relation avec son Maître et les Soldats Clones placés sous leur commandement, sans sacrifier à l'action. L'Ordre 66 est donné à la fin du premier épisode, ce qui marque le début d'une longue fuite en avant pendant laquelle l'adolescent devra apprendre à survivre dans un Univers où les Jedi ne sont plus les bienvenus...ce qui passera par de nouvelles rencontres, de nouvelles méthodes (celles qui ne s'apprennent pas au Temple Jedi), et une nouvelle identité.

Ce premier arc narratif est mené sans temps morts...les personnages sont attachants, très bien caractérisés; les rebondissements sont palpitants; l'action est explosive et le scénario, joliment rythmé, ne manque pas de bonnes idées, que ce soit dans l'évolution de Caleb et le chemin plein d'embûches qui le mènera à adopter l'alias de Kanan Jarrus ou dans le développement des personnages secondaires (comme le Stormtrooper qui tente de résister à la programmation de l'Ordre 66).

La partie graphique des 5 premiers épisodes est l'oeuvre de l'espagnol Pepe Larraz. Il est remplacé au numéro 6 par l'italien Jacopo Camagni. Si leurs styles diffèrent, les deux dessinateurs partagent les mêmes caractéristiques et se complètent avec une grande efficacité : des planches inventives, énergiques, détaillées, des personnages expressifs...bref, une narration maîtrisée qui donne une lecture très agréable.

"Kanan" devait être à l'origine une mini-série en 6 épisodes. La bonne réception du titre a conduit Marvel à commander 6 numéros supplémentaires avant d'annoncer l'arrêt de la série au #12. Rendez-vous donc l'année prochaine pour le deuxième et dernier tome de "Star Wars : Kanan" !

En bref

Si Marvel a principalement centré ses nouveaux comics Star Wars (les premiers depuis 30 ans) sur les personnages les plus iconiques de la Saga des Etoiles (via les deux titres mensuels et les différentes mini-séries sorties cette année), la Maison des Idées n'a pas oublié pour autant les déclinaisons télévisuelles de cet univers. Ainsi, "Star Wars : Kanan" se propose de revenir sur les origines de Kanan Jarrus, l'un des héros de "Star Wars : Rebels". Lancé en 2014 sur la chaîne Disney XD, le dessin animé a vite connu le succès et vient d'ailleurs d'être renouvelé pour une troisième saison. Il suit les aventures de l'équipage du Ghost dans leur combat contre l'Empire et se déroule environ 5 ans avant "Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir". "Kanan" marque la première incursion de Marvel dans cette nouvelle continuité de la Purge Jedi, période dramatique de l'Histoire des Jedi qui a suivi l'Ordre 66 et qui a souvent été explorée par Dark Horse dans le précédent Univers Etendu. L'écriture du comic-book a été confiée à un scénariste qui connaît très bien les personnages, puisqu'il s'agit de Greig Weisman, l'un des co-producteurs et scénaristes de la série animée. Ce n'est pas la première expérience de Greg Weisman dans l'écriture de comics, puisqu'il signa quelques histoires pour l'éditeur DC Comics à la fin des années 80 avant de passer les décennies suivantes à travailler dans le domaine de l'animation (on retrouve notamment au générique de "Gargoyles", "Men In Black", "Ben 10", "Spectacular Spider-Man" et plusieurs séries animées Batman). Greg Weisman ne perd pas de temps et plonge directement ses personnages au coeur du conflit. Une façon idéale de brosser les traits de caractères du jeune Caleb Dume (la véritable idendité de Kanan), sa relation avec son Maître et les Soldats Clones placés sous leur commandement. L'Ordre 66 est donné à la fin du premier épisode, ce qui marque le début d'une longue fuite en avant pendant laquelle l'adolescent devra apprendre à survivre dans un Univers où les Jedi ne sont plus les bienvenus...ce qui passera par de nouvelles rencontres, de nouvelles méthodes (celles qui ne s'apprennent pas au Temple Jedi), et une nouvelle identité. Ce premier arc narratif est mené sans temps morts...les personnages sont attachants, très bien caractérisés; les rebondissements sont palpitants; l'action est explosive et le scénario, joliment rythmé, ne manque pas de bonnes idées, que ce soit dans l'évolution de Caleb et le chemin plein d'embûches qui le mènera à adopter l'alias de Kanan Jarrus ou dans le développement des personnages secondaires (comme le Stormtrooper qui tente de résister à la programmation de l'Ordre 66). La partie graphique des 5 premiers épisodes est l'oeuvre de l'espagnol Pepe Larraz. Il est remplacé au numéro 6 par l'italien Jacopo Camagni. Si leurs styles diffèrent, les deux dessinateurs partagent les mêmes caractéristiques et se complètent avec une grande efficacité : des planches inventives, énergiques, détaillées, des personnages expressifs...bref, une narration maîtrisée qui donne une lecture très agréable. "Kanan" devait être à l'origine une mini-série en 6 épisodes. La bonne réception du titre a conduit Marvel à commander 6 numéros supplémentaires avant d'annoncer l'arrêt de la série au #12. Rendez-vous donc l'année prochaine pour le deuxième et dernier tome de "Star Wars : Kanan" !

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (641)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Kanan
Boutique en ligne
18,99€
Boutique en ligne
18,99€
Boutique en ligne
18,99€
Boutique en ligne
18,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)