5

Critique de Graveyard Shift

par Jack! le ven. 19 févr. 2016 Staff

Rédiger une critique
Annoncé comme un juste mélange de romance et de polar fantastique par l'auteur Jay Faerber, Graveyard Shift décrit l'ajustement d'un couple - Liam, le policier et Hope, la galeriste - à leur nouveau train-train quotidien lorsque cette dernière est ressuscitée en vampire. Ils peuvent heureusement compter sur la spécialiste Wanda Dorsey pour leur prodiguer quelques bons conseils de vie. Mais leur seule chance d'être à nouveau heureux réside en Cromeyer, le chef brutal d'un gang de suceurs de sang et ''parrain'' de Hope. Jay Faerber est à mon sens l'un des scénaristes les plus talentueux de la profession et, ce, même si sa production d'hier et d'aujourd'hui a été particulièrement boudée en France. Auteur à l'écriture affutée, maitre dans l'art des intrigues rythmées et sans temps mort, il s'est surtout fait connaitre en développant un point de vue original sur tous les sujets auxquels il s'est attaqué - comme la famille de Super-héros - avec un sens inné pour le twist (comprendre, un retournement de situation surprenant). Parmi ses travaux, on recommande les yeux fermés Dynamo 5, Anti-Hero et Nobles Causes. Quelle ne fut donc pas ma surprise avec Graveyard Shift de découvrir, sous ses airs de polar fantastique, un récit plan-plan où Faerber n'épargne absolument aucun des poncifs du genre au lecteur. Sur près de 130 pages, nous suivons, scènes banales après scènes rebattues, la crise affamée de l'héroïne ; puis son premier acte de violence sur un inconnu ; la confrontation avec son maitre, etc. ; sans que l'auteur y ajoute ce qui fait le sel de son écriture : la surprise. Il ne nous épargne même pas le départ des deux héros, s'évanouissant dans le soleil couchant (ou presque, par peur de l'insolation). Bref, Graveyard Shift est un condensé amabile de tout ce que la culture populaire a déjà répété à outrance sur le thème du vampirisme ; des écritures populaires de Anne Rice à Buffy Contre les Vampires (auquel l'auteur ne manque pas de faire explicitement référence en conclusion de cet album). Vous pardonnerez le mauvais jeu de mot, mais c'est une resucée de vampire, un récit cousu de fil blanc pour un Faerber en mode automatique et desservi par un dessinateur, Fran Bueno, fréquent collaborateur du scénariste dont le style classique est alourdi en prime par une colorisation grossière (voire les nuancés gras). Il est vraiment dommage que le lecteur français découvre ce talentueux scénariste à travers son œuvre la plus sommaire. Surtout que le sieur a écrit deux des meilleurs comics sur l'année 2015 : le western de Science-Fiction Copperhead en collaboration avec Scott Godlewski ; et l'étonnante mini-série Secret Identities, co-écrite avec Brian Joines et illustrée par Ilias Kyriazis. Espérons que ça ne désespère pas le lecteur ni l'éditeur Glénat Comics de donner une seconde chance à ce scénariste qui en vaut la peine. En attendant, on reste sur notre faim !

En bref

5
Jack! Suivre Jack! Toutes ses critiques (44)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Graveyard Shift
Boutique en ligne
12,61€
Boutique en ligne
12,61€
Boutique en ligne
12,61€
Boutique en ligne
12,61€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)