6

Critique de Deadpool – Le Retour du Deadpool-Vivant

par Blackiruah le lun. 11 avril 2016 Staff

Rédiger une critique
Cullen Bunn est devenu le grand spécialiste des mini-séries de Deadpool chez Marvel. Parmi elles, le scénariste s’est fortement inspiré de la saga des morts-vivants de Romero pour nous livrer une saga où le mercenaire se retrouve dans un monde rempli de zombies !

La première partie (Deadpool – La nuit des mort-vivants) amenait notre héros à découvrir cette nouvelle situation avec humour et autres découpages de zombie pour finir sur une résolution assez étrange. Après avoir bu un sérum de guérison, le mercenaire se laisse dévorer par les hordes de mort-vivants amenant la profusion de sa conscience sur les êtres en voie de guérison !

« Le retour de Deadpool-vivant » commence peu de temps après ce fait. Dorénavant, les survivants doivent faire face aux morts-vivants mais aussi à des hordes de Deadpool qui cherche à prendre le pouvoir. Néanmoins, Liz, en pleine recherche de sa famille, va tomber sur un mercenaire différent des autres. Ensemble, ils vont essayer de survivre dans cet univers… inédit !

Cette mini-série est dans la continuité de la précédente, elle se lit sans souci, se révèle fun et s’amuse avec les codes du genre. L’arrivée de cette nouvelle horde amène un peu d’originalité à la saga. D’ailleurs, Cullen Bunn est toujours à l’aise lorsqu’il s’agit de faire des scènes décalées avec les Deadpool et s’avèrent souvent réussies avec quelques sourires en prime.
Le seul problème de cette saga est le manque d’ambition et de surprise : tout est convenu, un peu facile et la résolution tombe de nulle part sans trop d’explication… Un bon Deux Ex Machina sorti de nulle part qui empêche l’œuvre d’être mémorable…

Graphiquement, Nicole Virella remplace Ramon Rosanas mais la série conserve le principe de représenter l’univers en noir et blanc et Deadpool(s) en couleur. Cela fonctionne à merveille, il permet de trancher entre le ton décalé du/des mercenaire(s) et l’univers apocalyptique. D’ailleurs, l’artiste au style fin et réaliste ajoute un niveau graphique en donnant un aspect négligé aux zombies par rapport aux humains : ils paraissent ainsi primaires et ne sont pas plus le vrai danger de cet univers.

Le récit est proposé dans la collection Marvel Dark dans un format cartonné et un prix honnête (13€), une édition efficace.

« Le retour de Deadpool-vivant » est une petite mini-série efficace où on se plait à découvrir notre mercenaire débile préféré dans un univers permettant des aventures gores et funs avec un bon zeste d’humour noir. Visuellement réussi avec un scénario exploitant bien le genre zombie, cet album plaira à tout amateur du héros ou au lecteur en quête d’une histoire d’action amusante. A ce rythme, Cullen Bunn travaillera éternellement sur le personnage, et ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle !

En bref

6
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire