8

Critique de Cluster

par Le Doc le lun. 2 mai 2016 Staff

Rédiger une critique
Le futur. La planète Terre est condamnée et l'Humanité se tourne vers les étoiles pour trouver d'autres mondes à coloniser, ce qui passe par un long procédé de terraformation. Les systèmes carcéraux et militaires sont privatisés et placés sous le contrôle du conglomérat Global Outreach Entreprises.
Sur la planète Midlothian, la terraformation est ralentie par les attaques répétées des natifs, les Pagurani. GOE doit donc recruter de plus en plus de soldats pour gonfler ses rangs et lance un programme qui permet à des criminels de se voir offrir des réductions de peine s'ils servent dans l'armée.
À peine débarqués sur Midlothian, les nouveaux "volontaires", dont fait partie Samara Simmons, la fille d'un sénateur, sont vite mis dans le bain et la première mission se termine mal.
"Pointer" devient une question de vie et de mort...et le véritable ennemi n'est pas là où ils l'attendent...

Avril est en quelque sorte le "mois Ed Brisson" chez Akileos, puisque l'éditeur propose deux maxi-séries du prolifique scénariste/lettreur, "Sheltered" et "Cluster", publiées dans deux albums qui regroupent l'intégralité des épisodes, ce qui est d'emblée une excellente initiative. Ed Brisson passe régulièrement d'un genre à l'autre et pour "Cluster", il s'attaque à la science-fiction et reforme son duo avec le très doué dessinateur argentin Damian Couceiro (aux compositions détaillées et dynamiques), avec qui il avait déjà collaboré sur le comic-book inspiré par la série télévisée "Sons of Anarchy" (en France chez Ankama).

Ed Brisson revendique ici l'influence des séries B d'action et de S.F des années 80, "à la John Carpenter", et sa bande dessinée est en effet à la hauteur de ces références : un univers futuriste usé, délabré et très pessimiste, une atmosphère carcérale sans concession, de l'action explosive et une grande variété de créatures extra-terrestres. Si l'histoire en elle-même est basée sur des thèmes classiques (les "12 Salopards dans l'Espace", la méga-corporation pourrie jusqu'à l'os...), le scénariste sait les rendre palpitants grâce à une bonne gestion des péripéties (la série démarre fort avec un très bon cliffhanger dès la fin du premier épisode...et l'ensemble ne fait que monter en puissance par la suite) et une écriture très efficace, notamment sur la caractérisation des personnages.

Le parcours de Samara, l'héroïne principale, est ponctué de nombreuses rencontres qui la mettront sur le chemin de sa rédemption. Entre personnalités attachantes et malandrins les plus infâmes, cette distribution riche participe à l'immersion réussie dans l'univers développé dans ces huit épisodes. Les dialogues sont également judicieusement travaillés, les informations sont progressivement distillées et les répliques fusent.

Très bon récit de S.F. guerrière, "Cluster" offre une lecture rythmée et de qualité, le tout dans une belle édition française signée Akileos.

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)