7

Critique de Abe Sapien #5

par Le Doc le ven. 17 juin 2016 Staff

Rédiger une critique
Depuis sa nouvelle transformation, Abe Sapien a quitté le B.P.R.D. et entrepris un voyage à travers les terres dévastées de l'Amérique afin de trouver les réponses aux questions qu'il se pose. Abe n'a plus confiance en l'organisation à laquelle il a dédié sa vie, mais Kate Corrigan ne compte pas le laisser arpenter l'Enfer sur Terre sans envoyer des agents à ses trousses pour tenter de le convaincre de revenir.
Sur sa route, Abe va croiser de nombreuses âmes damnées...qu'il ne pourra pas toutes sauver...

Road-trip apocalyptique et quête d'identité torturée, la série "Abe Sapien" se déroule en parallèle des événements de la saga "B.P.R.D. : L'Enfer sur Terre". Cette ambiance de fin du monde est parfaitement rendue par les dessins des frères Fiumara, les jumeaux Max et Sebastian, qui se partagent les arcs et les épisodes en se complétant idéalement. Leurs planches, qui ne manquent pas de détails et de bonnes idées, sont composées avec soin : l'histoire intitulé "Le Jardin" est ainsi racontée en pages divisées en trois longues cases qui alternent entre passé et présent. L'efficacité de la narration ne repose pas sur les dialogues, puisque l'épisode est muet, mais sur les récitatifs, les changements de points de vue et la puissance des images de cette version horrifique de l'histoire d'Adam et Eve dans le jardin d'Eden. Et sans surprise, le travail du coloriste Dave Stewart est à nouveau épatant.

C'est à cette occasion que Abe rencontre Grace, qui va l'accompagner jusqu'au Texas...après une première très mauvaise impression pour la jeune femme (effet renforcé par l'atmosphère délivrée par la succession de cases silencieuses des trois dernières pages).

Réunis par la force des choses, Abe Sapien et Grace rencontrent ensuite un guérisseur et une étrange vieille femme, sans se douter qu'ils sont eux-mêmes suivis (ce qui ajoute une touche de mystère supplémentaire à l'ensemble). Quelques lenteurs s'installent au milieu de l'aventure, mais le rythme s'accélère lors du retour à la ville de Rosario où vieilles connaissances et nouveaux personnages devront s'allier pour survivre.

On retrouve comme d'habitude en fin d'album un carnet de croquis bien fourni, ponctué de commentaires des frangins Fiumara. Des bonus de qualité qui soulignent l'excellent travail des deux dessinateurs.

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Abe Sapien
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)