8

Critique de Doctor Who Comics - Dixième Docteur #2

par Le Doc le lun. 24 oct. 2016 Staff

Rédiger une critique
"N'oubliez pas, car votre vie en dépend. Ne clignez pas des yeux. N'y pensez même pas. Clignez et vous êtes morts. Ils sont rapides, bien plus rapides que vous ne le croyez. Ne leur tournez pas le dos. Ne regardez pas ailleurs.

Et surtout, ne clignez pas.

Bonne chance."

Créés par Steven Moffatt et vus pour la première fois dans l'excellent épisode 10 de la saison 3 du renouveau de la série "Doctor Who", les Anges Pleureurs ont vite fait partie des nouvelles créatures les plus appréciées de cet univers, si l'on en croit divers sondages réalisés à l'époque auprès des lecteurs du Dr Who Magazine et du Radio Times. Si j'ai globalement aimé les épisodes dans lesquels le Docteur les a affrontés (je suis tout de même un peu en retard puisque je n'ai toujours pas visionné la saison 9 au moment où j'écris ces lignes), je trouve tout de même que la redoutable efficacité de leur première apparition dans "Blink/Les Anges Pleureurs" n'a toujours pas été égalée.

Le deuxième tome des "Nouvelles Aventures du Dixième Docteur" publié en France par Akileos regroupe les épisodes 6 à 10 de la série de Titan Comics, qui se découpent en un arc narratif en 4 parties et une histoire complète en un numéro. Avant de revenir pour le troisième volume, le scénariste Nick Abadzis laisse sa place à Robbie Morrison, déjà à l'oeuvre sur "Les Nouvelles Aventures du Douzième Docteur", qui propulse le Docteur et sa nouvelle Gabby Rodriguez dans l'enfer de la Première Guerre Mondiale...période de l'Histoire que Robbie Morrison connaît bien pour en avoir livré une chronique dans le très réussi "La Mort Blanche" (réédité récemment en France chez Delcourt).

Dans "Les Anges Pleureurs de Mons", les monstres de pierre font des champs de bataille du premier conflit mondial leur terrain de chasse...à la tension constante du combat s'ajoute l'horreur d'affronter l'une des races les plus anciennes de l'univers et Robbie Morrison retranscrit cela dans des scènes guerrières intenses, en un suspense horrifique palpitant (on ne sait jamais quand les anges pleureurs vont apparaître et surtout QUAND leurs victimes seront envoyées...et toutes n'auront pas la chance d'un heureux nouveau départ) et des rebondissements qui vont crescendo jusqu'à un final explosif (pas mal, le coup du vol du Tardis).
Comme dans le précédent album, j'ai beaucoup aimé la caractérisation des personnages ainsi que la relation entre le Docteur et Gabby et la façon dont ce nouveau duo fonctionne. Et s'il reste assez classique, le dénouement n'en est pas moins touchant.

On change ensuite complètement d'atmosphère (et d'unité de temps et de lieu, bien entendu) avec un épisode 10 mené sur un rythme enlevé qui voit le Docteur et Gabby affronter des aliens particulièrement grotesques. Les dessins d'Eleonora Carlini sont cette fois un peu plus faibles, malgré quelques bonnes trouvailles visuelles pour illustrer les particularités des créatures engagées dans une partie de chasse très spéciale en plein New-York.

Comme souligné plus haut, le scénariste Nick Abadzis sera de retour pour le troisième album, qui clôturera la "première saison" des nouvelles aventures du dixième Docteur en comics. Rendez-vous en 2017 !

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (535)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Doctor Who Comics - Dixième Docteur
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire