6

Critique de Dead Body Road

par bulgroz le mer. 16 nov. 2016 Staff

Rédiger une critique
Voilà une œuvre qui ne se caractérise pas par l’originalité de son scénario (une course-poursuite dans laquelle un homme traque les assassins de sa femme), c’est toutefois un comic qui se lit assez agréablement. Cela tient en grande partie au dessin de Matteo Scalera et à la mise en couleurs de Moreno Dinisio, deux artistes ayant déjà eu l’occasion de travailler ensemble sur Black Science. Et franchement, c’est la seule chose que l’on retiendra de cette lecture : le dessin et la composition des planches.

Je nuance immédiatement : Dead Body Road est un comic de genre. Le scénariste, Justin Jordan, s’est mis en tête d’écrire un polar brutal d’après un scénario de seconde zone usé jusqu’à l’os et d’en accepter tous les stéréotypes sans aucun second degré, le plus sérieusement du Monde. Pourquoi pas, c'est un one shot.
On suit évidemment un héros brun et costaud, mâchoire carrée, une phrase (sujet-verbe-complément) toutes les dix pages et qui encaisse les coups et les balles sans moufter. Il est secondé par une jeune femme, blonde, ceinture noire de self-defense et un gros costaud pas très malin, mi-méchant, mi-gentil.
Les méchants, sont tous très méchants et on a l’impression que l’ensemble des personnages de l’histoire ont décidé de se lancer dans un concours de punchlines :

« Gage a deux caractéristiques qui font qu’il l’a toujours dans le cul. La première c’est qu’il n’a jamais plus d’un coup d’avance. Et l’autre c’est que c’est un putain d’enculé d’égoïste ».

Vous l’aurez compris, si ce n’est pas vraiment l’histoire que nous retiendrons, les canons du genre sont respectés et l'exercice (de style) est réussi.

Notons toutefois le réel soin apporté à la construction, au découpage des chapitres, ainsi qu’au choix fait par les auteurs de représenter les (longues) scènes de course-poursuite, uniquement à l’aide de doubles-pages ; ce qui est censé donner une impression de vitesse, comme si la scène défilait très vite devant nous.

Dead Body Road c’est donc exactement ce qui est annoncé par le titre et par la quatrième de couverture : un polar gangster, pas fin, gore et encré à la testostérone. Ce n’est certainement pas la lecture de l’année, mais il ravira les amateurs du genre, et les personnes ayant envie de lire un Shoot’em up bien conçu, esthétiquement réussi et qui se lit vite et sans prise de tête.

En bref

6
bulgroz Suivre bulgroz Toutes ses critiques (74)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)