6

Critique de Hadrian's Wall #1

par Le Doc le dim. 20 nov. 2016 Staff

Rédiger une critique
Après "C.O.W.L." (disponible en version française chez l'éditeur Urban Comics), les scénaristes Kyle Higgins et Alec Siegel et le dessinateur Rob Reis ont reformé leur trio pour un nouveau comic-book en creator-owned qui mêle cette fois-ci énigme policière et science-fiction.
"Hadrian's Wall" a aussi la particularité d'être publié parallèlement en France et aux U.S.A. En effet, alors que Glénat vient de sortir le premier tome regroupant les quatre premiers chapitres de cette mini-série en 8 épisodes, Image Comics vient également d'en débuter la publication.

Cette première moitié de "Hadrian's Wall" se déroule en grande partie en huis-clos : un enquêteur est envoyé à bord du vaisseau d'exploration Hadrian's Wall (ou "Mur d'Hadrien" en français, du nom de cette fortification défensive érigée par les Romains au Nord de l'Angleterre à partir de 122 après J.C.) pour découvrir toute la vérité sur la mort suspecte d'un membre de l'équipage. Une mission qui n'est pas sans susciter un conflit d'intérêt : le mort est l'homme qui a épousé son ex-femme...qui se trouve être la chimiste de l'expédition !

Le déroulement est dans l'ensemble assez classique : les auteurs instaurent d'emblée un climat de méfiance dans ce "whodunit" (qui l'a fait ?) où tout le monde est, dans la tradition du genre, un suspect potentiel. Les interrogatoires sont bien menés et le suspense est plutôt solide...même si certains éléments de l'histoire me semblent assez convenus, comme la relation houleuse entre l'enquêteur Simon Moore et son ex-femme ainsi que la dépendance aux médicaments du personnage principal, qui met à mal son efficacité alors que la situation lui échappe peu à peu.

Le climat de guerre froide entre la Terre et la première colonie spatiale, développé notamment à travers les flashbacks, offre un contexte très intéressant au récit concocté par Kyle Higgins et Alec Siegel et sera très certainement mis plus en avant dans la suite et fin au vu de l'escalade de la situation dans l'épisode 4.

Je reste réservé sur le style de Rod Reis, dont je ne suis pas très friand. L'influence de Bill Sienkiewicz donne occasionnellement des résultats visuellement accrocheurs (principalement lors des scènes de cauchemar) mais dans l'ensemble, je trouve ça assez froid et la colorisation n'est pas à mon goût.

On retrouve en fin de volume un carnet de croquis de Rod Reis et une interview exclusive de Kyle Higgins et Alec Siegel.

À suivre...



En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (535)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Hadrian's Wall
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire