7

Critique de Sons of the Devil #1

par bulgroz le mar. 4 avril 2017 Staff

Rédiger une critique
Sons of the devil nous invite à suivre Travis Crowe, un jeune homme orphelin cumulant problèmes sentimentaux et professionnels. Asocial, violent, pas franchement aimable, Travis possède une caractéristique qui le rend a priori unique : il a les yeux vairons. Mais attention, pas vairon classique, bleu et vert par exemple. Non, Travis a un œil bleu et l'autre est rouge. Un sacré signe distinctif en somme. En réalité, dès le début du récit, on apprend qu'il a au moins un semblable… Même si nous ne connaissons pas le lien qui unit les deux hommes, il est clair que cette relation sera au centre de l’œuvre.

Si Travis se pose constamment des questions légitimes sur ses parents biologiques, il semble avoir abandonné l'idée de les retrouver, jusqu'au jour où l'un de ses amis, détective, vient à sa rencontre à ce sujet : paraîtrait qu'il y a du nouveau. Dans un premier temps Travis ne se montre pas intéressé, mais il découvre - et nous avec lui - qu'en remontant la piste de ses parents on croiserait celle d'un homme étrange. Et quand je dis étrange, il faut plutôt entendre « complètement taré ». Un ersatz de Charles Manson qui semble être au centre d'un culte satanique, auprès duquel il officierait comme gourou.

Bien que la BD s'ouvre sur une scène assez violente, les différents éléments de l'intrigue se mettent en place doucement, et c'est seulement à partir du dernier tiers de l’œuvre que l'on commence à apercevoir le plan d'ensemble.
Côté dessin, Toni Infante est très en forme, son style très anguleux convient parfaitement et la mise en couleur est très belle elle aussi.
A ce sujet, on appréciera le dossier final qui nous expose des variant covers, dont quelques unes sont particulièrement réussies.

En se terminant sur un bon gros cliffhanger (on aurait été déçu du contraire), ce premier tome de Sons of the devil est un bon premier tome : il fait parfaitement le boulot. Les personnages sont présentés, l'intrigue nous apparaît suffisamment clairement pour qu'on ait envie de se jeter sur le tome 2, et encore assez obscure pour n'avoir aucune idée de la manière dont tout ça va se terminer. Un remake de Jonestown ?

J'apporterais quand même un petit bémol, j'ai trouvé que le tout manquait « d'ambiance », il suffirait d'un petit je-ne-sais-quoi pour que Sons of the devil soit un récit horrifique, pesant et angoissant (comme le laisserait penser la couverture), mais ce n'est pas le cas. Un peu déçu sur ce point, donc. Cela évoluera-t-il dans les prochains opus ?

En bref

7
bulgroz Suivre bulgroz Toutes ses critiques (73)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)