8

Critique de Blue Giant #1

par P'tit Citron le dim. 17 juin 2018 Staff

Rédiger une critique

Il est difficile de retranscrire les sons et la musique sur le papier, c'est pourquoi se lancer dans un manga de musique peut être périlleux... Cependant, certains auteurs arrivent quelquefois à nous surprendre dans ce domaine. Shinichi Ishizuka, avec son nouveau titre Blue Giant, est de ceux-là...


Dai Miyamoto adore le Jazz depuis qu'il est allé voir un concert quand il était encore au collège. Depuis, il joue du saxophone tous les jours sur la rive, dans le but de devenir le meilleur jazzman au monde... Malheureusement, son rêve est incompris de son entourage, il n'a donc personne pour l'aider et le soutenir. Du moins, jusqu'à ce qu'il rencontre un boutiquier de musique qui, voyant le talent et la détermination du jeune homme, va l'encourager à continuer et lui permettre de faire ses premiers pas sur la scène pro...


L'auteur nous propose là une histoire forte, plein de vie et d'énergie ; une histoire qui procure un élan de motivation, à nous lecteurs comme au héros. Celui-ci est assez atypique d'ailleurs, mais pas moins attachant. Il a une forte personnalité assumée, il est entreprenant, rêveur, et n'a pas peur de fournir tous les efforts nécessaires pour parvenir à son but. C'est pour moi un personnage principal très réussi, que l'on aura envie de suivre, d'encourager et de voir triompher.


Les dessins de Shinichi Ishizuka sont uniques en leur genre, très reconnaissables et esthétiques. Le défi ici, c'est de retranscrire la force, l'intensité de la musique de Dai... Sans aller jusqu'à entendre les sons, on arrive parfaitement à ressentir la puissance qui se dégage des planches où le jeune homme souffle dans son saxophone avec toute son âme et de tout son coeur. On parvient à ressentir les sentiments que ressentent les personnages en entendant les notes sortir du tuyau de laiton... Encore une réussite.


Au final, ce premier tome de Blue Giant est, sans grande surprise, très bon. Oscillant entre passages de transitions où l'on voit Dai tout seul en train de jouer ; et passages drôles, palpitants et sublimes où il interagit avec d'autres personnages dans des contextes précis ; le bon rythme du récit entretient notre intérêt et nous empêche de nous ennuyer. Si je devais vraiment trouver quelque chose à redire, pour chipoter finalement, je dirais qu'il manque un je-ne-sais-quoi qui m'aurait arraché le coup de coeur. Peut-être une scène de musique un peu plus marquante, ou peut-être un autre personnage principal, comme un(e) rival(e), un(e) grand(e) ami(e) ou une âme soeur. Qui sait... Toujours est-il que ce tome est à mes yeux très réussi, que je le recommande et que j'attends la suite avec impatience !

En bref

Sans grande surprise, ce premier volume de Blue Giant est très bon. Couplé à son style graphique unique, Shinichi Ishizuka nous propose une histoire originale, forte et pleine de vie. Le héros, Dai, est un personnage très réussi, avec une personnalité propre et atypique ; il a un fort caractère, rêveur et entreprenant. Enfin, le récit installe un bon rythme avec des passages bien choisis, très captivants... Une excellente série en devenir, dont il me tarde de lire la suite !

8
P'tit Citron Suivre P'tit Citron Toutes ses critiques (186)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Blue Giant
8
Blue Giant T.9

Blue Giant T.9 Staff

Lire la critique de Blue Giant T.9

Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)