Connu pour ses oeuvres très portées sur les paires de seins et de fesses, U-Jin ne déroge pas (une fois encore) à la règle : le Journal Intime de Sakura s'inscrit dans cette même lignée avec beaucoup d'ecchi et un soupçon d'hentaï. Là où on aurait pu croire que le manga ne serait "que" ça, nous sommes rapidement ramenés à l'ordre une fois pris par le récit des péripéties scolaires et sexuelles de Tôma et de sa cousine Urara. Traitant de la pression exercée sur les étudiants et de la complexité des relations entre jeunes adultes, le Journal Intime de Sakura surprend et parvient à plaire. Si certains considéreront les scènes de sexe comme superficielles, sachez qu'elles apportent un petit plus à l'histoire ; pour une fois qu'on pénètre réellement l'intimité des personnages, on ne va pas s'en plaindre, et ceux qui auraient pu y voir un énième manga à la Katsura seront ravis de constater que les voies détournées ne sont pas à l'ordre du jour dans Sakura. À la fois adulte et bon enfant, un manga qui se laisse lire avec beaucoup de plaisir.

En bref

7
Juelz Santana Suivre Juelz Santana Toutes ses critiques (5)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Journal Intime de Sakura
Boutique en ligne
86,98€
Boutique en ligne
86,98€
Boutique en ligne
86,98€
Boutique en ligne
86,98€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)