8

Critique de Black Clover #11

par Niwo le jeu. 13 sept. 2018 Staff

Rédiger une critique

Il ne manquait plus qu'une chose à Black Clover pour évoluer. Même si, pour le moment, les personnages ont tous eu des améliorations au fur et à mesure, que ce soit sur leur état d'esprit, leur loyauté ou leurs pouvoirs à proprement parlé, ça manquait de piment, ou de réel impact. Et en plus d'en jeter grave, ce onzième tome est plein de surprises. On se retrouve là où on s'était laissés : un groupe d'individus tous plus fatigués les uns que les autres, avec un ennemi à abattre qui semble insensible à la magie.

Invincible

Il est un peu aux antipodes d'Asta puisqu'au lieu de détruire la magie, il l'aspire pour la renvoyer à ses adversaires, impuissants. Fatalement, ils n'ont aucune chance, puisque peu importe la dose de magie qu'ils lui envoient, il réussit à tout aspirer. Leur seul espoir, c'est donc ? Asta, déjà bien amoché par son précédent combat... Je me demande encore comment il trouve la force de se relever, et si c'est juste humainement possible. Et alors qu'ils en parviennent enfin à bout, il reste Fana à vaincre, ensorcelée par le troisième œil.

On se doute par avance qu'ils la sauveront au lieu de la tuer. C'est un peu prévisible, surtout dans un Nekketsu. Mais malgré ça, j'ai trouvé ce passage assez touchant, sûrement le plus touchant depuis le début. Surtout qu'une révélation est liée à ça et autant vous dire que je ne m'y attendais pas du tout. Black Clover commence vraiment à créer la surprise sur pas mal de points, chose que j'aurais jugé impossible au début de la série. Surtout que comme je vous l'ai dit, le tome ne se résume pas à ça.

Power-up !

Alors que tous les personnages étaient en mode « Happy End », Ladros refait surface, plus puissant que jamais et bien déterminé à tous les détruire. Et alors que tout semblait perdu, ce que j'attendais depuis longtemps, un power-up d'Asta, arrive comme ça, sans crier gare. Et autant vous dire qu'il en jette. Je ne pensais pas que ce serait ce genre de choses mais au final, il s'agit d'un flot d'anti-magie, assez fou n'est-ce pas ? Lui qui pensait ne pouvoir compter que sur ses épées pour se battre, maintenant il a un flux qui lui traverse tout le corps et le rend surpuissant tout au pouvant se servir de ses épées.

Et en plus de lui permettre de vaincre son adversaire, ça me donne aussi de l'espoir quand à sa chance de réaliser son rêve. Autant se le dire, à la base, sans magie, il n'aurait jamais pu devenir empereur-MAGE, question de bon sens. Mais si l'on considère son flux comme une sorte de magie (anti-magie, c'est certes paradoxal, mais passons), il a toutes ses chances. Surtout que cette évolution va lui permettre de s'améliorer sur des points dont il ignorait même l'existence jusqu'alors.

Une reine des ténèbres

Et en plus d'avoir droit à ce magnifique Power-up, c'est au tour de Vanessa de montrer ce qu'elle a dans le ventre. La reine a décidé de, littéralement, contrôler Asta pour tuer ses camarades, et les garder, lui et Vanessa, pour elle seule. Sauf que cette demoiselle, face au désarroi, va ENFIN développer son pouvoir ! Et que dire, il est inévitable. Il touche le destin-même, et aucune magie ne peut aller contre. C'est tout bonnement fascinant ! Adieu les magies de feu, glace ou ce genre de choses simplettes, et bonjour l'originalité.

En bref

Que dire ! Un tome très complet, où plusieurs personnages ont une évolution que je n'avais pas vu venir ! Black Clover devient de plus en plus construit et les pièces du puzzle s'ajoutent au fur et à mesure au tableau d'ensemble. Si au début de la série, on m'avait dit que j'aurais fini par vraiment apprécier, je n'y aurais pas cru ! Il ne manque plus grand chose à la série pour devenir un coup de cœur.

8
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (365)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Black Clover
Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Boutique en ligne
6,89€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)