9

Critique de Intérieurs

par Kazuyuki Asai le lun. 19 nov. 2012 Staff

Rédiger une critique
Un des premiers films de Woody Allen qui traite cette fois ci d'un drame familial.
Bien loin de ses comédies déjantées, ce film est d'une qualité surprenante.
Niveau réalisation, c'est très soigné. La psychologie des personnages est mis en avant grâce à des décors très froids, antipathiques et distants. Les vues sur la mer sont en effet très dures et profondes. On regrette par contre des costumes totalement laids et inélégants. Tout est mis en scène avec finesse et précision.
Le casting reste fidèle à lui même puisqu'on retrouve Diane Keaton dans un des rôles principales. Encore une fois ces acteurs jouent une famille d'artiste, désespérée, ne communiquant pas, de manière très convaincante.
La BO est loin d'être belle mais ce sont surtout les profonds silences et absence de musique qui marqueront le spectateur en renforçant l'ambiance confinée et sombre du film tout en implicite.
Le scénario quant à lui va nous décrire comment cette famille composée de 5 membres va peu à peu se briser dans les confins de la vie: séparation, égoïsme, ambition,... En effet la mère va tomber de haut lorsque son mari va vouloir se remarier, que le ménage d'une de ses filles part en éclat et qu'elle se rencontre qu'elle a raté sa vie. Tout les personnages sont secrets et ne s'ouvrent pas aux autres. Chacun déteste un peu plus sa vie et refuse de voir les choses en face. Face à une situation presque banale, le récit développe la vie ratée de chacun de ces protagonistes qui se mentent et ne font rien pour s'en sortir. Émouvant, puissant et fort: voila les maîtres mots de ce chef d'oeuvre.

En bref

9
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire