9

Critique de Django Unchained

par Kazuyuki Asai le ven. 18 janv. 2013 Staff

Rédiger une critique
Tarantino nous revient avec Django Unchained, film qui fait la une de tout les magazines cinématographiques depuis un mois. Mais derrière ces 110 "nigers" qu'y a-t-il vraiment ?
Une violence et une vulgarité certaine mais aussi et surtout une façon de filmer exceptionnelle.
Ce qui nous surprendra dès le départ et jusqu’à la fin du film c''est la très bonne qualité de la bande originale. Elle nous transportera directement au coeur du film et nous fera vibrer tout du long en alternant musique hip hop, RnB et morceaux de musique classique.
Vint ensuite le superbe duo d''acteurs de ce film: Jamie Foxx, en esclave nègre devenant chasseur de primes pour retrouver sa femme, et l''excellent Christoph Waltz en tout bon dentiste lui aussi chasseur de primes. Au casting s''ajoute Leonardo DiCaprio au meilleur de sa forme. Ces trois acteurs principaux auront de quoi vous charmez puisqu'ils représentent le charisme et la classe incarnée.
Comme dit précédemment le film est extrêmement violent (mais bon pas de surprise). Gerbes de sang voleront, corps sans vie s''écrouleront et meurtres de sang-froid proliféreront pendant plus de deux heures. Certaines scènes d''ailleurs vous mettront sans doute mal à l''aise. Mais la majorité du film est tourné dans un humour très noir et une ironie omniprésente. De nombreuses (mauvaises) blagues seront lancés durant le film par les protagonistes. Les décors sont quant à eux absolument magnifiques, luxueux mais aussi burlesques (voyez la dent sur la charrette).
Le scénario est simple, un homme tue des autres hommes pour de l''argent et a besoin de Django (un nègre) pour les reconnaître. Entre eux va naître une complicité certaine dans la manière de remporter des récompenses en tuant les gens dont la tête est mise à prix. On est tout de suite passionné par l''action, l''aventure et le suspens mis en jeu. La tension diminue dans la seconde partie du film, plus lente mais tout aussi intéressante. Le film soulève bien évidemment de nombreuses questions d''éthiques sur l''esclavage aux Etats Unis. On reste haletant jusqu'au bout, toujours à l’affût du moindre rebondissement, et même si certains choix de fin sont critiquables on sortira de la salle le sourire aux lèvres en ayant passé un excellent moment.
Une chose est sûre: Quentin Tarantino signe ici son meilleur film depuis Kill Bill 1.

En bref

Après un Inglorious Bastard faiblard (bien que bon), le réalisateur revient en force et en puissance avec ce film.

9
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Django Unchained
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire