7

Critique de Une femme coréenne

par Kazuyuki Asai le mer. 18 déc. 2013 Staff

Rédiger une critique
S’intéressant aux classes moyennes, le réalisateur coréen présente sa conception de l’amour adultère.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est plutôt chaud. Un couple « normal » qui a pourtant des relations extra-conjugales chacun de leur côté va devoir s’expliquer. Cherchant chacun à s’évader du monotone quotidien et de se démarquer, on assiste à une bonne demi-douzaine de parties de jambes en l’air. Féministe, il place l’épouse sur la même estrade que son mari et lui autorise les mêmes moments de débauches voulant se libérer (sexuellement) des contraintes de la société. Le sexe est ici exposé sans tabou ni vulgarité, chose qu’on appréciera allégrement.

Le casting est excellent. On retrouve Hwang Jung Min en salaryman assidu trompant sa femme impunément et sans scrupules. Tandis que cette dernière en quête de dévergondage sera interprétée par Moon So Ri. Le duo principal illumine par son côté décomplexé et naturel. Soutenu par des seconds rôles très convaincants, les acteurs brillent par leur dynamisme, leur nonchalance face à leurs actions et leurs actes déplorables.

Car tout ne va pas aussi bien qu’on aurait pu penser dans cette famille. Affrontant des drames, la honte, la risée des autres, la mort, ils n’en sortiront pas indemnes. On regrette d’ailleurs que le moment le plus tragique du film fasse rire plus qu’autre chose et que le choc ne soit pas démesurément plus grand. Cependant on prend beaucoup de plaisir à voir évoluer les rudes rapports intrinsèques de cette famille se déchirant peu à peu en donnant lieu à une véritable rupture de couple. Les protagonistes sont si attachants et ce malgré le fait qu’ils soient loin d’être parfaits (pour ne pas dire complétement luxurieux) qu’on ne peut s’empêcher d’avoir un pincement au cœur en les quittant dans cette situation compromettante et gênante pour les deux. Chacun a changé pour le meilleur et le pire et leur vie ne sera plus comme avant.

Un drame érotique aussi intéressant que bien filmé, à voir !

En bref

7
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire