7

Critique de Somewhere

par Kazuyuki Asai le mer. 8 mai 2013 Staff

Rédiger une critique
Le quatrième film de la réalisatrice prend place dans la vie d’une star hollywoodienne. Cet acteur menant une vie très chic va (re)découvrir sa petite fille de onze ans. Le thème manque donc de piment et d’originalité puisque les liens filiaux difficiles, on en use et en abuse.
En effet, leur rencontre est plus une sorte de retrouvaille/rapprochement. Le père ne connaissant finalement pas grand-chose de sa fille, menant une vie sexuelle fort mouvementée et passant sa vie dans des hôtels luxueux. Leur relation ne paraît pourtant pas fichue, ils s’amusent bien ensemble, mangent des glaces, jouent à Guitar Hero. On sent implicitement que chacun des deux voudraient passer plus de temps avec l’autre mais cela reste dans l’ombre. Il n’y a pas de réels conflits, de changements brutaux dans leur vie malgré cet événement.
On réussit tout de même à s’attacher à ce duo composé d’Elle Fanning et Stephen Dorff. Ils s’en sortent très bien et jouent leur rôle avec réalisme. Ils illuminent les scènes avec leur sourire et leurs expressions joviales.
La BO est vraiment sympa sur le moment mais revête une place moins importante que dans ces précédents films.
On ne pourra pas faire de rapproche sur la forme en revanche. Car il faut l’avouer, c’est très beau. Les plans sont colorés, enthousiastes, pétillant de bonheur, d’innocence, de jeunesse. On se surprendra à rire plus d’une fois grâce à des scènes vraiment drôles, ironiques et bien amenés.
Sans passer un mauvais moment, ce film ne nous laissera pas de souvenirs impérissables et il nous prépare le terrain de The Bling Ring sortant prochainement.

En bref

7
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire