7

Critique de Memento

par Kazuyuki Asai le ven. 24 mai 2013 Staff

Rédiger une critique
Quel film complexe que celui-ci. En effet, c’est à l’envers que nous découvrirons un des premiers films du réalisateur.
Je m’explique, la diégèse se déroule dans le sens contraire de la chronologie du récit. On commence donc par la fin pour terminer par le début (qui est d’ailleurs la clé de l’intrigue). N’y allons pas par quatre chemins, cette manière de procéder est déroutante, on a beaucoup de mal à suivre le déroulement des événements et il est peu aisé de tout comprendre. Heureusement le film présente quelques passages en noir et blanc, flash-backs fort plaisants qui nous aideront à y voir un peu plus clair (mais juste un peu).
On suit donc notre héros « amnésique » joué par Guy Pearce. Assez charismatique, plein de bonne volonté et surtout mystérieux avec ses multiples tatouages et ses trous de mémoires, ce personnage vous conquerra tout de suite. Il est accompagné par des acteurs (relégués un peu au second plan tout de même) convaincants mais manquant un peu de panache.
Le récit est un thriller noir : un homme cherche le tueur et violeur de sa femme. Celui-ci doit, pour faire face à sa maladie, se faire des fiches « mémoires », se tatouant les éléments importants de l’enquête, faisant confiance à ses photos d’identités avec annotations. C’est ingénieux ce procédé, ça change radicalement de ce que l’on a l’habitude de voir. Après c’est dommage que la chute du film ne soit pas à la hauteur de nos espérances, gâchant un peu le spectacle si haletant et impressionnant jusque-là. On a du mal à croire le dénouement (qui est en fait l’élément déclencheur) avec des adjuvants et des opposants pas toujours très captivants.
On passe un bon moment mais un second visionnage pourrait nous apporter de nouvelles clefs de compréhensions.

En bref

7
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire