7

Critique de 28 jours plus tard

par Kazuyuki Asai le dim. 26 mai 2013 Staff

Rédiger une critique
Le réalisateur s’essaye au film d’horreur psychologique avec une invasion de zombie en Grande Bretagne.
Notre héros se réveille donc 28 jours après le début de l’infection et de la diffusion du virus dans la population. Autant dire qu’il ne reste plus grand monde de vivant lorsqu’il sort dans les rues de Londres. La contamination s’effectuant très rapidement, seule une poignée de personnes ont survécu. Une des particularités de ce film est que les zombies sont globalement fourbes, courent très vite et ne sont pas dénués d’intelligence (contrairement à d’autres films du genre). Courses poursuite, morsures et élimination des morts vivants ne seront pas le véritable programme de ce film.
Le récit se concentre davantage sur l’état de santé mentale des survivants, certains se battant avec acharnement, d’autres ayant abandonné l’idée de réussir à s’enfuir. On observe donc la descente vers la folie des militaires censés aider les rescapés terrifiés. Les discordes dans le groupe seront d’ailleurs au cœur de l’action puisque le thriller va avant tout se passer dans le camp des réfugiés prêts à craquer.
Cillian Murphy incarnera ce héros violent, en proie en doute, au départ dépassé par les événements puis devenant autant traqueur que traqué. Le reste des acteurs est aussi crédibles, tombant dans leurs derniers retranchements. La BO est flamboyante, flippante comme il le faut, prenante et haletante collant parfaitement à l’ambiance stressée du film.
Ne renouvelant pas le genre, restant très classique, il subsiste des qualités le rendant divertissant.

En bref

7
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,05€
Boutique en ligne
15,05€
Boutique en ligne
15,05€
Laissez un commentaire