3

Critique de Sleeping Beauty

par Kazuyuki Asai le mar. 4 juin 2013 Staff

Rédiger une critique
Ce film porte bien son nom car il vous endormira presque aussitôt l’avoir visionné.

Et pourtant le synopsis paraissait bien alléchant. Une femme participe à des soirées mondaines, presque dénudée puis va s’expérimenter à d’autres choses : dormir avec des inconnus et se réveiller en ne sachant pas ce qu’il s’est passé et tout cela contre de l’argent. Soyons clairs, le film ne décolle pas et le jeu ne prendra pas plus longtemps de dix minutes à nous ennuyer.

Si au départ, se cache un certain érotisme dans les scènes de dîners, un esthétisme sûr dans les décors et une ambiance froide, tout va bien vite se dégrader. L’atmosphère devient glaciale, sans musique, la volupté s’en va, laissant des corps nus posés là tels des chiffes molles. Ni vraiment pervers, ni vraiment soft, c’est tout juste glauque et on reste totalement indifférent à ce qu’il se passe les nuits dans cette chambre.

Les acteurs sont loin d’être sublimes, Emily Browning surjoue, peut-être est-ce aussi son rôle qui la pousse dans une performance dénuée d’émotions. Le reste du casting est passable, peu attachant, seule l’actrice jouant Sara saura rester impassible et belle durant tout le film.

Rien n’est au service du spectateur : la réalisatrice décide de nous compliquer la chose en rajoutant des éléments peu captivants, n’apportant rien à la narration comme cette manie qu’à l’héroïne de connaître le lit de plusieurs hommes (en dehors de ces fameuses nuits). Dotée d’une vie d’étudiante enchainant une multitude de petits boulots, on se demande comment elle fait pour ne pas payer son loyer (ah mais oui, elle brûle les billets !) Des personnages insignifiants comme un de ses amants dont on se fiche éperdument. On cherche indéfiniment et désespérément une pointe d’intrigue mais le récit refuse d’avancer, préférant se marcher sur les pieds et se cacher derrière des multiples fondus enchainés.

La fin décevante ne montre rien, voulant cacher à tout prix la seule chose qui aurait pu à un moment titiller la curiosité du spectateur. Ratage quasi-totale !

En bref

3
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
3,98€
Boutique en ligne
3,98€
Boutique en ligne
3,98€
Laissez un commentaire