6

Critique de Entre le ciel et l'enfer

par Kazuyuki Asai le mer. 19 juin 2013 Staff

Rédiger une critique
Un drame policier réalisé par LE cinéaste japonais par référence démarrant sur les chapeaux de roues mais se terminant, le spectateur plongé dans le sommeil.

Tout commence avec un enlèvement, celui du fils d’un entrepreneur dans les chaussures de luxe qui est sur le point de réaliser une superbe affaire. Sauf que c’est en réalité le fils de son chauffeur qui s’est fait kidnappé et il ne sera rendu que pour la (modique) somme de 30 millions de yens. Tout se précipite alors, le patron doit-il remettre la somme aux ravisseurs ou laisser mourir cet enfant qui n’est pas le sien ? On est en plein cœur de la société japonaise, de l’attachement des hommes à leur entreprise, une véritable culture quotidienne, de la modestie sans borne dont ils font preuve et de leurs valeurs morales. Rusant avec l’aide de la police pour récupérer l’enfant, on est passionné par le récit aussi prenant que vivant.

Toshiro Mifune est exceptionnellement bon dans son rôle de patron plus proche de son argent que de sa famille. Tatsuya Nakadai est tout aussi convaincant interprétant un policier chef. Le reste du casting est dans la lignée de ce duo incarnant parfaitement les archétypes des japonais.

Mais alors que le récit entre dans un second arc narratif centré sur l’arrestation du kidnappeur, on perd peu à peu l’intérêt pour l’enquête, le scénario n’arrivant plus à nous captiver ni à nous surprendre. Certes, il subsiste du suspens mais on avance clairement en decrescendo concernant la tension.

Trainant en longueur, présentant de beaux plans bien cadrés, dégageant un certain charme, l’intrigue ne nous captive plus, on veut que ça se finisse et rapidement. Les dernières minutes nous laisseront complétement impassible face au déroulement des événements. Ce qui est triste lorsqu’on voit comment le récit partait si bien.

En bref

6
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire