6

Critique de The Road Home

par Kazuyuki Asai le mer. 18 sept. 2013 Staff

Rédiger une critique
Alors que dans Épouses et Concubines le réalisateur réussit à émouvoir pleinement le spectateur, ce film-là semble plus superficiel et moins dépouillé.

En effet on tombe toujours sous le charme de la photographie soignée et de ses paysages et décors d'une beauté certaine aux couleurs travaillées et avec des plans presque monochromes. Mais la lenteur et l'ennui font partis intégrante du spectacle et on aura bien du mal à suivre cette romance de jeunesse certes dramatique mais pas exceptionnelle.

Ziyi Zhang est bien mignonne en jeune villageoise amoureuse du maître d'école citadin, préparant chaque jour avec soin un repas pour lui (mais est loin d’atteindre un de ses meilleurs rôles). Quant à Honglei Sun, il reste globalement invisible dans le film livrant une performance suffisante mais pas louable non plus. Le fils du couple est moyen, ne nous touchant guère. Le duo principal intéresse mais on n’a vraiment du mal à être touché par leur histoire ou même à tout simplement s’attacher à eux.

Là où le récit pèche c'est dans son développement ultra laborieux. La romance ne suscite bien vite plus aucun intérêt chez nous, on la trouve banale, un poil triste mais définitivement pas captivante. Alors que le film se présente sous un long flash-back à la mort du héros, raconté par son fils, on se fiche finalement de ce qui arrive au moment présent : soit les funérailles. On ne se sent pas concerné par cette romance pleine d’amour ne touchant jamais la niaiserie (encore heureux) mais ne touchant jamais non plus.

Premier échec de la part du réalisateur chinois qui avait su nous combler bon nombres de fois.

En bref

6
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
39,00€
Boutique en ligne
39,00€
Boutique en ligne
39,00€
Laissez un commentaire