7

Critique de The Lunchbox

par Kazuyuki Asai le ven. 13 déc. 2013 Staff

Rédiger une critique
Comédie romantique, ce film indien surprend par sa fraicheur et son réalisme.

Tout commence par une erreur de livraison, le panier-repas qu’Ila prépare avec amour chaque matin n’est pas envoyé au travail de son mari mais à un parfait inconnu, comptable dans une entreprise. Se rendant compte de la chose, ils vont commencer une correspondance épistolaire par le biais de cette boîte-repas. Chacun évoque sa vie de famille, son travail, ses problèmes, sa vision de la société et même ses sentiments à l’autre et dévoile ce qu’il a sur le cœur.

Les acteurs sont excellents, Irrfan Khan joue un comptable proche de la retraite, devant léguer ses compétences à son futur remplaçant, jeune immigré saoudien interprété par le souriant Nawazuddin Siddiqui à la motivation infaillible. Quant à l’héroïne, elle sera jouée par Nimrat Kaur, une femme au foyer dont la vie est loin d’être excitante et aujourd’hui en deuil. Le trio s’annonce hyper drôle, chacun sortant des répliques incroyablement humoristique. Les deux hommes plaisant au travail, elle discutant avec sa voisine du dessus sur tous les potins.

Les dialogues ne manquent pas en effet, que ce soit des conseils culinaires ou des tirades plus profondes, les personnages sont de sacrés bavards. Grâce à eux et au superbes paysages de Mumbai, on en apprend un peu plus sur l’Inde (premier producteur de film mais hélas pas assez diffusé) et on se familiarise avec la capitale indienne des plus belles. C’est une véritable invitation au voyage qu’est ce film nous présentant la cuisine (apparemment délicieuse) du pays, des costumes typiques, une surpopulation effarante, une manière de vivre complétement différente. On est plongé dans ce monde qu’on ne connaît pas ou peu (grâce à Slumdog Millionaire).

Le récit bien que ponctué de nombreux passages drôles est à dominante dramatique. La vision de cette relation est pessimiste, les problèmes de chacun semblent surplomber toute chance de bonheur. Et même le lien de cette boîte-repas ne va pas tenir très longtemps, les protagonistes se rééloignant l’un de l’autre aussi étonnamment qu’ils se sont rencontrés. On est d’ailleurs déçu par leur psychologie trop indécise, trop stable. On se demande quand vont-ils sauter le pas, évoluer, sortir de leur vie moyenne ? Mais ce moment n’arrivera pas et on sera déçu de la tournure des événements qui reste trop peu originale et pas assez tragique. A voir tout de même.

En bref

7
Kazuyuki Asai Suivre Kazuyuki Asai Toutes ses critiques (604)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire