[SPOIL]Qui avait raison selon vous, L ou Kira ?

par Abydos mar. 4 sept. 2012 dans Death Note

  • Salutations à tous, je suis ici en tant que grand fan de Death Note pour vous poser la question suivante : "Qui avait raison selon vous, L ou Kira ?" Personnellement je pencherais plus du côté de Kira et son idée de Justice pour les gens innocents, au début du manga il est présenté comme le défenseur de la justice et des faibles. Mais je pense que au faire et à mesure de l'histoire, celui-ci s'éloigne de plus en plus de ses idéaux, donnant raison à L.

Réponses (43)
  • Je colle relativement bien à cet avis. Ceci dit, je pense que l'implication de L et de sa vision des choses (car le personnage est typé "autiste") ont poussé Kira à s'éloigner de ses objectifs principaux. De ce fait, si l'on doit répondre à la question première, je dirais que Kira avait raison dans l'absolu.

  • En effet, on peut dire que quelque part même si L n'est plus là, il a gagné puisqu'il a fait le gros du travail pour N et M mais aussi car il a poussé Kira hors de ses idéaux et à le faire passer à l'action réellement.

  • D'accord avec sa , la vision de Light au début est justicière , donc il a raison face a L . Mais l'implication de nombreux imprévues ( L est tout de même un génie , les 12 agents du FBI etc ... ) le pousse a aller plus loin et dériver de ses idéaux justiciers . Donc Kira avait raison au début , mais L a " Pris L'avantage " .

  • Assez d'accord avec ce qui est déjà dit , je rajouterais que Kira/light ne supporte pas la défaite et est u génie lui aussi. Et donc le fait qu'il trouve un adversaire (L) à sa taille le pousse à allez dans l'extrême de ses convictions. Les convictions de base de Light sont louables mais l'application en tant que Kira elle l'est beaucoup moins.

  • Toute à fait d'accord avec Not1thing, les motivations de Kira étaient louables, mais ne devraient pas pouvoir s'appliquer. Faire justice soit même ne devrait pas pouvoir être possible, permis ou tout ce que vous voulez. Bien sur qu'il fallait que tous ces criminels paient, mais Kira en devient un à son tour en les tuant grâce au Death Note. Je pense aussi que sa vision des choses a changé lorsqu'il s'est prit pour Dieu. A partir de là, L avait le "beau rôle", et avait toutes les raisons de le pourchasser.

  • On pourrait voir ça comme une opposition de la dictature (Kira, qui règne par la peur) à la démocratie (L, qui veut appliquer les peines "selon les règles"). Les sociologues s'accordent à dire que le "meilleur" modèle de vie en société est la "dictature bienveillante" dans laquelle le Chef suprême appliquerait des règles strictes de façon arbitraire MAIS pour le bienêtre de tous et non pas spécifiquement celui d'une Elite (http://fr.wikipedia.org/wiki/Despotisme_%C3%A9clair%C3%A9) On donnera donc l'avantage à Kira, dont les méthodes se rapprochent de ce modèle. En revanche, c'est uniquement avec le soutien d'une majorité que le despotisme éclairé peut fonctionner sur le long terme et là, on parle quand même de peine de mort, sujet qui divise bien trop les gens pour que ça tienne la route longtemps... Bref: Si on parle du court terme, Kira a certainement raison du fait que ses méthodes pourraient avoir les effets voulus. Si on parle du moyen-long terme, le système de "L", plus tempéré, a toutes ses chances.

  • On pourrait voir ça comme une opposition de la dictature (Kira, qui règne par la peur) à la démocratie (L, qui veut appliquer les peines "selon les règles"). Les sociologues s'accordent à dire que le "meilleur" modèle de vie en société est la "dictature bienveillante" dans laquelle le Chef suprême appliquerait des règles strictes de façon arbitraire MAIS pour le bienêtre de tous et non pas spécifiquement celui d'une Elite (http://fr.wikipedia.org/wiki/Despotisme_%C3%A9clair%C3%A9) On donnera donc l'avantage à Kira, dont les méthodes se rapprochent de ce modèle. En revanche, c'est uniquement avec le soutien d'une majorité que le despotisme éclairé peut fonctionner sur le long terme et là, on parle quand même de peine de mort, sujet qui divise bien trop les gens pour que ça tienne la route longtemps... Bref: Si on parle du court terme, Kira a certainement raison du fait que ses méthodes pourraient avoir les effets voulus. Si on parle du moyen-long terme, le système de "L", plus tempéré, a toutes ses chances.

  • Je suis assez d'accord la dessus aussi, Kira veux faire peur pour annihiler la criminalité mais dans ce cercle vicieux il doit lui même devenir un criminel ... ce trouve sa totalement paradoxal. De plus les effets d'un régime de terreur sur la population non criminelle (99%) peu avoir des effets pervers sur plus long terme comme à précisé Ravenpsycho. Dans un premier temps les gens seront heureux de la baisse de la criminalité avant de se rendre compte que les méthodes employés ne sont pas les bonnes. Ce que l'on peut voir dans le manga entre anti et pro Kira ...

  • Je suis assez d'accord la dessus aussi, Kira veux faire peur pour annihiler la criminalité mais dans ce cercle vicieux il doit lui même devenir un criminel ... ce trouve sa totalement paradoxal. De plus les effets d'un régime de terreur sur la population non criminelle (99%) peu avoir des effets pervers sur plus long terme comme à précisé Ravenpsycho. Dans un premier temps les gens seront heureux de la baisse de la criminalité avant de se rendre compte que les méthodes employés ne sont pas les bonnes. Ce que l'on peut voir dans le manga entre anti et pro Kira ...

  • Il s'agit de peine de mort, c'est très important de l'avoir à l'esprit! J'ai beaucoup aimé Death note car Kira est dans le fond très humain, qui ne se prendrait pas pour Dieu avec un tel pouvoir?! S'il dérive petit à petit vers son désir de nourrir ses propres intérêts c'est tout à fait banal. Ce pouvoir est bien trop grand pour l'Homme, et même pour un génie comme Light. Je vous l'accorde il part d'une bonne intention mais qu'en est-il des erreurs judiciaire? Des familles des condamnés? Des difficultés psychologiques que traverse un tueur en série et de leurs capacités à progresser vers une nouvelle vie (une deuxième chance si on veut avec les aides adéquates)? En fait ce que je reprocherais à Kira c'est qu'il n'est pas assez pointilleux sur le choix de ses victimes comme pourrais l'être Dexter par exemple. En France la peine de mort a été abolie parce que les français se sont rendu compte de ces problème et du côté bancale de la chose. Je ne remets pas en question le fait que certains mériteraient de vivre ce qu'ils ont fait endurer aux victimes, je dirais plutôt que ces criminels devront assumer leurs actes de façon humaine car la mort ne leur apportera qu'une fin sans doute de calvaire et de culpabilité ou de regrets. Pour conclure je serais plutôt du côté de L qui tente de faire régner la justice comme il se doit, où les personnes sont jugées et punit de façon humaniste malgré tout.

  • Je suis entièrement d'accord avec not1hing sur le fait que tout est paradoxal dans le raisonnement de Kira

  • Je suis dac avec Kimikochan et j'irais encore plus loin dans la comparaison avec Dexter, qui lui est dans un "besoin" de tuer alors que Light lui n'a pas de problème d'ordre psychologique. Bref, autre point c'est que Dexter va choisir et surtout tuer de ses propres mains un criminels, alors que Kira ce contente d'écrire dans un livre... A mon avis la méthode utilisé à aussi une grande importance, Dexter à une proximité avec ses victimes alors que Kira à un détachement vis à vis des événements. Qui aurait essayé le death note ... beaucoup de monde à mon avis, par contre qui le ferait de ses propres mains ... plus personne.

  • Kira est pour moi un peu naïf et immature dans sa façon de vouloir supprimer toute forme de criminalité. Vouloir créer un monde utopique est un rêve très humain mais dans les faits, tout est bien plus complexe. La première chose est que mettre tant de pouvoirs dans les mains d'un seul homme est déjà un danger. Un humain, par définition est faible et fragile psychologiquement et une telle responsabilité est bien trop lourde pour lui. En effet, comme chacun le sait, l'erreur est humaine et dans le lot des criminels, il y en avait sûrement qui ne méritaient pas de mourir. A cela, on ajoute le fait que le jugement d'une seule personne ne suffit pas à condamner une autre personne et c'est ce que Kira finit par faire. Et forcément, comme l'illustre bien le manga, il finit par tuer pour ses intérêts. Au final, il devient presque fou à la fin et ce passage dans l'entrepôt est bien révélateur de toute la pression qu'il a du endurer. La violence engendre la violence et on en a bien la preuve ici. Afin de se démarquer de ces marginaux violents, il peut être préférable d'utiliser des méthodes plus pacifiques que les leur. C'est plus la philosophie de L donc. Mais il faut savoir aussi être ferme sinon on se laisser marcher sur les pieds, mais il faut éviter de rejoindre l'extrême de la mise à mort. En plus, comme l'a déjà dit quelqu'un au dessus, la mort peut être libératrice pour certains psychopathes, donc on leur rendrait service en fait. Donc, en conclusion, moi je rejoins L.

  • Mais serait-ce mal de leurs rendre service, à ces fameux psychopathe ? Entre être enfermé à vie et ne pas pouvoir vivre une vie "normale", et mourir, quel est la différence ? Si le choix viens d'eux, je pense que ce ne serais pas plus mal de leurs laissé le choix de mourir, tout comme une personne extrêmement malade qui est souffre, à qui ont pourrait accorder l'euthanasie, et bien sûr, le tout dans un cadre de règles très définies avec des conseille de personne compétentes dans les domaines abordées etc... En revanche, je suis assez en désaccord sur la méthode Kira. Certe, cela part d'une bonne intention, mais qui sommes nous pour nous faire nous même justice ? Avoir un tel pouvoir, c'est quelque chose qui fini toujours par nous dépasser. Il est évidant que pour certain, il sera considérer comme justicier, et pour d'autre, comme un meurtrier. C'est une limite très fine qui se franchit bien trop vite, et surtout pour Kira dans le mangas, à partir du moment ou quelqu'un n'approuve pas ce qu'il fait et ou il est affronté et confronté à une personne d'une intelligence égale à la sienne. Comme on l'a déjà dit, l'erreur est humaine, mais elle l'est pour tout, aussi bien pour les condamnations que les acquittements, et de toute façon, un mode sans guerre et sans violence n'est, celons moi, pas possible, à moins que soudainement l'être humain perde le gout du pouvoir... Et le gros problème de Kira, c'est qu'au final, il se laisse emporté dans son propre jeu, et ne tu plus pour la justice mais pour ses interrêt comme on l'a dis... Donc de ce fait, moi, je rejoins aussi L sur sa façon de pensée.

  • Pour ma part, je trouve que Light s'est un peu trop rapidement pris pour un dieu que pour penser qu'il souhaite vraiment la justice. Les exécutions sont presque arbitraires, ne demande aucun investissement ni rien. Peut-on vraiment parler d'un despotisme éclairé ? Plutôt que de justice, je me demande s'il ne devient pas plutôt ivre de pouvoir et que tout est bon pour l'utiliser. Le choix des victimes ne découlant que de son parcours et de son éducation, mais plus que l'application du pouvoir, cela freine seulement son envie de l'appliquer. Au mieux, même si je ne penche pas pour cette interprétation, on peut imaginer qu'il s'agit de venger la société... Donc, certes, je suis un farouche opposant à la peine de mort, mais L. communique-t-il son opinion sur ce sujet ? Au final, il fait tout ça par jeu, non ? Etant un surdoué, il cherche juste une occupation, et traquer les tueurs est juste un passe-temps pour lui... S'il est aussi impliqué, c'est bien parce qu'il à un adversaire à la hauteur. Pour ma part, je me rapproche surtout de Ryuuku pour qui c'est juste amusant de voir ce que les hommes font de ce pouvoir. C'est peut-être le seul personnage qui aura le mérite d'être constant du début à la fin. Son "âge" fait comprendre que finalement, rien n'aura été nouveau dans la façon de l'utiliser. En fait, ce qui l'amuse le plus, c'est peut-être la façon dont light/kira utilise la justice comme prétexte inconscient pour tuer. C'est aussi le seul personnage neutre, capable de recul dans toute l'histoire, et ainsi le mieux placer pour analyser ce qui se passe.

  • Comme l'on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Son objectif est louable au début, même si éthiquement critiquable (tout dépens de l'époque et des valeurs de la société dans laquelle on vit). Au début il tue principalement des grands criminels qui ne méritent peut-être plus de vivre au vu du nombre de vies qu'ils ont détruit, mais petit à petit il applique cette sanction à de plus petites peines, à des innocents,.... Un trop grand pouvoir monte souvent à la tête de la personne qui le possède et modifie son système de valeur, ce dont on peut s'apercevoir ici. S'il n'avait pas voulu attirer l'attention sur lui pour que les gens craignent une sanction divine, il n'aurait certainement pas eu à se rabattre sur des extrêmes pareils. J'aurais tendance à faire une comparaison entre son attitude et les partis politiques extrèmiste. En premier, on a une politique modérée, qui n'est pas mauvaise pour une personne lambda, ensuite des gens abusent des avantages qui leurs sont donnés, et donc, certains se radicalisent en voulant se faire justiciers, avec des idées qui sont souvent bonnes à la base, mais qui poussées à l'extrême dans laquelle ils les emmènent deviennent nocives. Si l'on prend exemple sur le front national, l'ascension d'hitler,... A la base, leurs intentions sont bonnes, une grande partie de leurs idées sont loin d'être mauvaise, mais ils jouent sur la peur des gens pour progresser plutôt que de proposer une solution construtive, et "extrémises" tellement leurs idées qu'elle deviennent inacceptable pour la plupart. Une problématique du monde moderne, c'est que les lois qui sont faite pour être raisonnable pour un citoyen lambda sont détournées pour faire les pires crasses, souvent utilisées à leur avantage par les criminelles, seule solution, durcir les lois, mais alors c'est le citoyen innocent qui en subira les conséquences, se voyant appliquer des peines trop lourdes, alors que pour les grands criminels eu auront une peine à la hauteur de leurs crimes. Je trouve que l'auteur, à raison, n'apporte pas de morale ou de réponse. On vit dans un monde de nuances de gris qui équilibrent notre vie, lui donne l'exemple de deux extrêmes (Kira avec une sanction haute pour les criminels au risque de tomber sur des innocents, L préférant un certain idéalisme au risque de laisser filer des crimels, ou de les laisser récidiver), démontrant en quelque sorte que les extrême, tout comme les nuances ont leurs défaut et qu'aucune solution n'est parfaite

  • Je rejoins complètement ton analyse sur la société moderne fardreamer. Les humains ont cet énorme défaut de toujours exagérer au niveau de la liberté qu'on leur donne. Pour cette masse incapable de se contrôler seule, on a inventé des sociétés évoluées avec des régimes plus ou moins fiables selon les lieux et les époques. Pour en revenir au sujet de la mort libératrice, je dirais que la vie enfermée est une torture psychologique et physique et ceci est pour moi une punition bien plus crue que la mort puisque le mec n'aura pas à subir cette torture et à s'interroger sur ce qu'il a fait. On ne le changera pas forcément, mais on le punira et il finira soit par se suicider soit par moisir dans sa prison et au final son choix il est bien là. C'est peut être violent de dire ça, mais ce genre de scénario existe bel et bien.

  • @DrPyramide : l'emprisonnement longue durée a aussi le mérite de pouvoir revenir sur les erreurs judiciaires (même si cela ne le garanti pas toujours, la possibilité reste présente). A propos du suicide dans les prisons, je suis en faveur du suicide assisté pour les longues peines.

  • Comme l'on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Son objectif est louable au début, même si éthiquement critiquable (tout dépens de l'époque et des valeurs de la société dans laquelle on vit). Au début il tue principalement des grands criminels qui ne méritent peut-être plus de vivre au vu du nombre de vies qu'ils ont détruit, mais petit à petit il applique cette sanction à de plus petites peines, à des innocents,.... Un trop grand pouvoir monte souvent à la tête de la personne qui le possède et modifie son système de valeur, ce dont on peut s'apercevoir ici. S'il n'avait pas voulu attirer l'attention sur lui pour que les gens craignent une sanction divine, il n'aurait certainement pas eu à se rabattre sur des extrêmes pareils. J'aurais tendance à faire une comparaison entre son attitude et les partis politiques extrèmiste. En premier, on a une politique modérée, qui n'est pas mauvaise pour une personne lambda, ensuite des gens abusent des avantages qui leurs sont donnés, et donc, certains se radicalisent en voulant se faire justiciers, avec des idées qui sont souvent bonnes à la base, mais qui poussées à l'extrême dans laquelle ils les emmènent deviennent nocives. Si l'on prend exemple sur le front national, l'ascension d'hitler,... A la base, leurs intentions sont bonnes, une grande partie de leurs idées sont loin d'être mauvaise, mais ils jouent sur la peur des gens pour progresser plutôt que de proposer une solution construtive, et "extrémises" tellement leurs idées qu'elle deviennent inacceptable pour la plupart. Une problématique du monde moderne, c'est que les lois qui sont faite pour être raisonnable pour un citoyen lambda sont détournées pour faire les pires crasses, souvent utilisées à leur avantage par les criminelles, seule solution, durcir les lois, mais alors c'est le citoyen innocent qui en subira les conséquences, se voyant appliquer des peines trop lourdes, alors que pour les grands criminels eu auront une peine à la hauteur de leurs crimes. Je trouve que l'auteur, à raison, n'apporte pas de morale ou de réponse. On vit dans un monde de nuances de gris qui équilibrent notre vie, lui donne l'exemple de deux extrêmes (Kira avec une sanction haute pour les criminels au risque de tomber sur des innocents, L préférant un certain idéalisme au risque de laisser filer des crimels, ou de les laisser récidiver), démontrant en quelque sorte que les extrême, tout comme les nuances ont leurs défaut et qu'aucune solution n'est parfaite

  • Je suis pas trop en état de faire une critique bien réfléchie et structurée pour le moment. Mais je tiens également à souligner que quelque part L utilise des méthodes dangereuses (beaucoup moins cruelles que celles de Kira) afin de tester son ennemi. (Cf: L. Taylor à la télé, ce mec a été sacrifié littéralement.)

  • Mais évidemment, je pense que L est plus dans le droit chemin que Light. Je peux même dire que si il possédait un Death note, il l'aurait jeté ou il ne l'aurait pas utilisé. Tout simplement car il est plus responsable, car ses ambitions ont moins de chances de tourner à l'extrême mais aussi et surtout car il est joueur, utiliser ce cahier reviendrait à tricher.

  • Perso je me sens pas de vraiment trancher. Light voulait purifier le monde de sa vermine, le Death Note lui en a offert la possibilité. Étant donné la manière dont il tuait, s'il choisissait correctement ceux qu'ils considéraient comme criminel il n'y avait aucun risque pour la majorité des gens. En parallèle, comme certain l'on dit plus haut, L lui a utilisé des méthodes plus que risquer simplement par volonté de victoire, car il faut l'avouer ce n'est pas seulement une enquête pour lui c'est un jeu qu'il doit gagner peu importe comment. Il risque très souvent la vie des autres pour parvenir à ses fins sans vraiment se soucier de la morale ou des lois qu'il est sencer défendre. Light lui dans la peau de Kira respect plus ou moins ses convictions de purger le monde, même s'il doit éliminer quelques opposant. Même si quand le pouvoir du Death Note lui monte à la tête il s'éloigne de son objectif. Donc franchement ça fait bien 4 ans que j'ai regardé l'anime, 3 pour les scans et 1 an pour les tomes physiques (oui j'adore ce manga ^^) je ne sais toujours pas de quel côté me ranger.

  • Je n'avais effectivement pas vu L de cette façon là mais il est vrai qu'il joue avec Kira à une sorte d’échiquier géant et se régale de chaque coups effectué par Kira. Ce qui signifie qu'il utilise lui aussi les gens comme des pions. Cela dit, je pense aussi qu'il rentre dans le jeu de son adversaire afin de la renverser. Il n'y parviendra pas mais à mon avis, il avait beaucoup plus de chance de réussir à le traquer en faisant cette partie qu'en respectant les règles. Pour démasquer Light il lui faut apprendre à le connaître...

  • je dis que c'est L qui avait raison car kira n'a pas le droit de choisir qui doit vivre ou mourir qu'importe ce qu'ils ont faits dans leur vie la preuve regarder ce qu'il est devenue après petit à petit il est devenue comme ces meurtrier qu'il haïssait tant jusqu'à devenir un boucher qui se prenait bêtement pour dieu parce que il avait juste l'outil nécessaire pour l'imiter et des dons de manipulateur exceptionnel et un nom pour parfaitement se cacher derrière ainsi il pouvait créer une secte pour pourvoir être louer et vénérer comme le dieu qu'il voulait être tant dérivant dans la folie ainsi pour dire que kira avait tort dés le début que L avait parfaitement raison personne n'a le droit de juger qui doit vivre ou mourir

  • meme si il faut se servir de méthode pas très louable

  • Au début de la série,j'apréciais Light(Kira),son système de mettra un terme à la criminalité était juste à mon sens(y à pas d'autre façon d'arrêter un criminel,faut pas se voiler la face!),mais des qu'il découvre que L le pourchasse et est aussi intéligent que lui,là son orgeuil et prétention démessuré prennet le dessus et tue n'importe qui.

  • Je peux pas dire que j'étais soit d'un coté soit de l'autre mais c'est vrai que le pouvoir de Light, est quand même exceptionnel ... Je ne prétend pas dire qu'il a raison, surtout suite à la mort de L. Un pouvoir comme ça révèle forcement un mauvais coté

  • Je pense se Light avait raison mais que Kira avait tort. Quand a L, il a eu raison de poursuivre Kira. Light n'est pas le plus vil des personnages de ce manga mais on ne peut pas accepter des actes comme le meurtre de la femme de l'enquêteur de FBI. Dans tout ça la personne la plus louable est Misa (totalement dévouée à son amour et qui ne change pas un instant de position).

  • @ Kazuyuki Asai : avoue que son style goth-lolita n'est pas pour rien dans cet avis! :-p Mais je ne sais pas si le terme louable est vraiment approprié... En revanche, c'est sans doute elle la plus honnête envers elle-même et la moins égoïste aussi sans doute, contrairement aux apparences. Elle est à l'engagement ce que Ryuk serait à la neutralité.

  • Désolé pour la double tartine, mais le texte s'est reposté en rafraichissant la page. Il faut voir les conditions de détention... De ce que j'ai pu avoir comme renseignement, au japon, a la moindre incartade on file au cachot, et les prisons sont loind d'être des lieux de vacances. En belgique, on protège les pire crapules des autres détenus, les gens fortunés ont des ailes amménagée, cellules avec télé, parfois consoles, promenade, dans les nouvelles prisons des toits vitrés pour profiter de la lumière, plante arti

  • Fardreamer> tu as l'air d'avoir du mal à poster décidément XD Light/Kira séduit l'enfant qui est en nous, qui aimerait que les méchants soient punis, et plus rapidement qu'avec un long procès qui fait mal à tout le monde ; le death note offrant un moyen simple, facile et qui n'engage que très peu ( écrire un nom, même si c'est traumatisant de savoir que ça tue, c'est moins salissant et fatiguant que étrangler, poignarder, empoisonner...). C'est un voeu très pur que de désirer que seuls les honnêtes gens puissent vivre, mais en grandissant on se rend compte que la réalité est plus nuancée, avec la maturité (et ses propres défauts) vient la compréhension: les criminels ne sont pas forcément tous des ordures ( bien que ceux présentés dans le manga semblent assez gratuitement pourris en effet), et le thème de l'erreur judiciaire comme celui de la rédemption/seconde chance ont été évoqués dans cette discussion, ne semblent pas avoir été envisagés par Light/Kira. Pour moi, il n'a absolument pas grandi depuis l'acquisition du death note, et sa pureté du départ n'a pas été contrebalancée par la maturité de l'âge mais au contraire corrompue par sa "perfection" personnelle (n'avoir rien à se reprocher à soi-même conduit à juger les autres avec plus de sévérité) et complètement dévoyée, le conduisant à tuer des personnes innocentes afin de servir ses plans. Ensuite L n'est effectivement pas franchement sympathique, manipulant et risquant la vie des gens ( dès le début il sacrifie un prisonnier, même s'il s'agit d'un condamné à mort, c'est rude), sans angélisme contrairement à ce qu'on pourrait croire (la prison n'est effectivement pas marrante au Japon et la peine de mort y existe toujours), s'amusant beaucoup dans ce duel contre Kira... Il garde des côtés très enfantins et purs aussi, avec des comportements intransigeants (sucre, pieds nus, franchise brutale quand ça l'arrange) tout comme les deux gamins surdoués névrotiques qui lui succèderont. Bref, pas beaucoup plus mature que Light/Kira en fait. L respecte simplement la règle du jugement par un procès contrairement à Kira qui juge ce système inefficace, mais accepte tout aussi facilement la mort des criminels, n'hésitant pas à s'en servir même parfois. Les criminels sont plutôt pour lui une énigme, un jeu, à résoudre, et dont il se désintéresse une fois attrapés, qu'une vermine à éradiquer comme pour Kira. Le duel a lieu entre deux anti-héros surintelligents, comme des dieux capricieux, des enfants, et franchement, j'ai envie de botter en touche en disant qu'aucun des deux n'a vraiment raison (ni vraiment tort en fait, leur point de vue se défend) pour moi; et je me sens bien plus proche de l'équipe de policiers, surtout avec leur conclusion: la raison est du côté de ceux qui ont survécu, même s'ils ont été dépassés par ce combat de titans.

  • je trouve qu'aucun des 2 avait raison mais que chacun en avait une partie...

  • terry très belle intervention!! :) Je suis en accord parfait avec ton point de vue

  • L et Light ont chacun leurs torts et leurs raisons. L utilise tout de même des procédés pas très catholiques et n'a pas vraiment d'estime pour la vie humaine non plus. Light a des idéaux qui sont bons au départ, mais avoir autant de pouvoir l'a aveuglé et il a commencé à tuer même ceux qui défendent les mêmes choses que lui. Il se prend pour un dieu et écrase tous les autres, et c'est ça qui fait de lui un monstre. Si L et Light s'étaient rencontré avant de trouver le Death Note, peut être que cela se serait passé autrement...

  • Kira a parfaitement raison, et ce du début à la fin !

  • Kira a tué des agents du FBI et a manipulé Misa, Takada, tout le bureau d'enquête et son propre père Il a aussi assassiné 12 agents du FBI innocents ainsi que Naomi Misora et son fiancé, on ne peut pas dire que Kira a raison, c'est un boucher. Seul son aspiration à défendre les faibles et à atteindre la pureté ultime est louable, car son autre but bien plus égoïste et d'être meilleur que tous les autres et de les écraser Qui a le droit de décider qui mérite de vivre ou de mourir?

  • Personne n'a le droit de décider ni Kira (ni Dexter par exemple), mais leur action sur la totalité font d'eux des gens bien, puisqu'ils débarrasse le monde d'un nombre élévé de criminel, les innocent qui y passe pourrait étre compté comme des dommage collaterraux, des sacrifices! Donc je ne dit pas que c'est ce qui nous faudrai dans la réalité, mais dans une oeuvre de fiction comme death note, je soutient du debut a la Fin kira dans ses action et son reve de rendre le monde meilleur (et il a raison d'en profiter et de prendre la part du gateau auquel il a droit)

  • Je suis personnellement du côté de L. Je trouve ce personnage extrêmement intelligent et c'est ce qui m'a fait comprendre que ce personnage est mon Perso préférere de Death Note. A ajoutez qu'il est très rusé et qu'e j'adore son caractère ! D'autant plus que ces idées sont bien meilleurs que celle de kira. Au départ light yangami (ou kira) à de très bonne idées mais au fur et à mesure de l'histoire, s'en éloigne beaucoup. C'est un très bon manga/amine je le conseille à tout les fans de romans policier et d'histoire un peu fantasites

  • Moi, personnelement, je suis une grande fan de L. Cela dit, je suis fan de L (en tant que personnage) mais pas forcemment de ses idées. A vrai dire, je pense moi aussi comme Kira, que certaines personnes mériteraient la mort

  • Après, je n'ai pas apprécié qu'il tue les agents du FBI. Et surtout pas Naomi Misora car à cause de Kira elle a perdu son fiancé et c'est normal qu'elle essaye de se venger en arretant Kira... Mérite t'elle la mort pour ça ? Je pense que tout le monde connait la réponse à cette question

  • Je partage assez l'avis de sakura-L18. Je pense aussi que CERTAINES personnes devraient/mériteraient de mourir. Au début lorsque Light ne visait que les coupables, les grands criminels je n'avais pas de soucis avec ça. Mais après les erreurs judiciaires ça existe. "Tout le monde le pensait coupable il avait toutes les preuves contre lui..." "Il était innocent! Et maintenant vous allez me ressusciter mon fils?" Et puis sans même parler d'eux, à partir du moment ou Kira veut empêcher d'être démasquer il vise des innocents. Lind L Tailor il croyait que c'était un innocent, les agents du FBI, Naomi... ils ne partagent pas sa version de la justice mais ça ne fait pas d'eux des personnes pouvant être visées. En plus avant de prouver que l'assassin c'est le mec qui écrivait dans un cahier noir lequel a disparu en même temps que les souvenirs du gars... Je serais pour un Kira BEAUCOUP plus modéré. (Quand tu vois que pour ta vision du monde il faudrait sacrifier un milliard de personne et qu'il y'en aura d'autres c'est pas la peine.) Mais sinon je suis avec L. (Et je suis aussi une grande fan de L)

  • Moi je pense que dans les dernier tomes il devient completement fou Light non ?

Participer à la discussion
Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :