C'est quoi ce titre à la c** ??

par calobest sam. 27 juin 2015 dans Pourquoi Seiya Tôdôin, 16 ans, n'arrive pas à pécho ?

Réponses (35)
  • ça s'appelle de l'adaptation.

  • Certaines personnes ont un sacré sens de l'adaptation. Franchement c'est ridicule.

  • Cette "adaptation" est tout simplement une honte. Pas besoin d'être un érudit pour comprendre que le terme "pécho" était obsolète avant même sa création...

  • Si le personnage concerné est un crétin fini, je pense que le titre se justifie pleinement ^^ .

  • Ce n'est pas tellement une question de légitime/pas légitime, le problème c'est que le "verbe" pécho, c'est de l'argot. Rien à faire dans un titre destiné au grand public. Et le simple fait de l'avoir validé montre bien que chez Tonkam, on manque de sérieux.

  • Je ne sais pas en tout cas ça fait parler et c'est déjà beaucoup pour eux ^^ .

  • C'est sûr, mais ça ne fait pas parler en bien et ça, c'est quand même moins bon pour eux. Enfin on verra bien.

  • a par ca , tu aurai proposé quoi comme titre?

  • Une traduction littérale fonctionne bien pour le coup. Ici il n'y a aucune subtilité de traduction donc je ne vois pas pourquoi ils ont ressenti le besoin d'"adapter". La preuve, la traduction anglaise marche très bien.

  • à la limite, pour faire plus court, ils pouvaient mettre "ne trouve pas de copine". Mais leur solution ajoute clairement un côté vulgaire qui était absent de la version originale.

  • A la rigueur ils auraient pu garder le titre du drama qui est chez ADN : "Seiya Todoin, 16 ans, beau, riche... mais célibataire" Comme ça tout le monde s'y retrouve !

  • Faudrait voir si la traduction à l'intérieur du manga reprend ce vocabulaire.

  • @vernes : c'est ce qui me fait le plus peur, en fait.

  • Parfois la cohérence c'est moche xD .

  • En tout cas, ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul "réac'" ici XD

  • On en parlait déjà à l'annonce du titre d'ailleurs : http://www.manga-sanctuary.com/forum/pourquoi-seiya-todoin-16-ans-n-arrive-pas-a-pecho-t77582.html

  • A mon avis Tonkam vise un public bien particulier, les d'jeuns qui causent comme ça. J'ignore si c'est une bonne idée de vente, mais dans mon cas strictement perso ça rebute, ça choque et surtout ça ne donne pas envie d'ouvrir, même si on me payait. L'adaptation dedans va être aussi naze si ce n'est pire. Bref, j’abhorre ce titre mais le résumé en lui-même n'est pas révolutionnaire, tout comme le graphisme qui a l'air plus que moyen. Une licence très discutable une fois de plus chez Tonkam.

  • Et même si on met de côté la vulgarité (que certains ne voient pas), ce titre utilise un vocabulaire "à la mode", ce qui est vraiment LE truc à éviter : on ne sait jamais combien de temps une expression va rester à la mode (en même temps, on ne sait pas non plus combien de temps le titre restera en rayon avant de passer en arrêt de commercialisation)...

  • Je trouve que pour un titre pas encore disponible en France, ça parle assez mal, ça parle aussi à tort et à travers, ça menace même de ne pas l'acheter à cause d'un titre qu'on aime pas. Bref je trouve que ces gens font juste office de hipsters, s'arrêter à un titre c'est faire preuve d'une grande étroitesse d'esprit. Je connais le contenu et je sais qu'il ne plaira pas à tout le monde, comme toujours, et parce que tous les goûts sont la nature. De plus ça ne sera pas la première bizarrerie en termes de titres et qui finalement se vend, si lui ne se vend pas, ça sera peut-être car des gens se sont arrêtés au titre certes mais bordel à cul je crois que le plus important pour un livre c'est le contenu et pas la couverture. Sur ce, lisez-le, consultez-le, ou taisez-vous, c'est lassant de voir des agents commerciaux qui commentent un titre alors qu'au final on ne fait que lire. Et si vous n'aimez pas, pointez les défauts de l'histoire pas le titre décidé pour la France.

  • "le plus important pour un livre c'est le contenu et pas la couverture." Le problème, c'est que si la traduction du titre reflète la traduction du contenu, ça ne donne pas envie de le lire. On a quand même le droit de critiquer le choix d'un titre, d'autant que c'est la seule chose qu'on ait à notre disposition (à moins de disposer des volumes japonais) pour l'instant.

  • "Le problème, c'est que si la traduction du titre reflète la traduction du contenu, ça ne donne pas envie de le lire." Oui et non, comme je l'ai dit ça n'empêche pas d'autres titres de se vendre, je ne cautionne pas non plus ce titre. "On a quand même le droit de critiquer le choix d'un titre, d'autant que c'est la seule chose qu'on ait à notre disposition (à moins de disposer des volumes japonais) pour l'instant." On a le droit ouais, j'ai pas non plus dit le contraire, je parle de l'amalgame de se dire que le titre ne reflète pas quelque chose qu'on aime alors on essaye même pas de s'intéresser à l'histoire, c'est ça que je souligne. Et pour ta parenthèse je pense que c'est de l'hypocrisie vu le beau monde d'internet, mais soit. Je veux juste qu'on se renseigne sur l'histoire avant de cracher sur le titre (et je parle pas de la licence mais bien du titre), après vous aimerez ou pas mais ça arrêtera peut-être de dénigrer à tort et à travers.

  • Sayanspartan, c'est peut être inconcevable pour toi, mais on vit dans un monde où pour n'importe quel produit, ce qui le vend en premier lieu est son nom et son apparence, pas son contenu. Ce titre français, on peut le prendre dans n'importe quel sens, est tout sauf vendeur, et d'après le résumé qu'on m'a fait de la série et ce que j'ai lu moi-même en me renseignant, ce titre ainsi que les phrases d'accroches de la campagne publicitaire de Tonkam, reflètent très maladroitement la série... C'est juste l'histoire d'un fils de riche qui, à l'heure de l'adolescence, désespère d'avoir une relation amoureuse, lui qui n'a jamais eu de petite amie malgré le fait qu'il a apparemment tout les critères pour plaire et décide de tout faire avant la fin du lycée pour qu'une fille veuille bien sortir avec lui, même si pour ça il doit enchainer les râteaux au risque de se faire briser le cœur Mais la campagne de Tonkam le fait passer pour un ado libidineux qui à juste les hormones qui le travaille et qui veut juste se faire une fille pour ne plus être puceaux, c'est digne d'American Pie sérieux...

  • Inconcevable ? Je n'ai jamais sous entendu ça, de plus je me répète car on a visiblement des problèmes à me lire mais je ne cautionne pas le choix de titre, c'est la troisième fois que je le dis. Vendeur ou pas, ce n'est pas non plus ce que je défends, encore une fois je parle de l'histoire. Et donc je le répète encore une fois je n'ai jamais, et je dis bien jamais, assumé, accepté, glorifié ce titre. De plus, Tonkam, qu'ils choisissent bien ou mal ce titre, je ne pense pas qu'ils veulent couler, il doit y avoir une démarche, ce ne sont pas des apprentis, et les Japonais ont déjà accepté, alors à quoi bon se plaindre ? Pour le résumé, c'est exact, il cherche une petite amie mais pas à n'importe quel prix, je ne mettrai pas de spoilers. Là je suis d'accord avec toi, mais le problème c'est juste le terme pécho qui est compris comme de l'argot pour certains et comme de la vulgarité pour d'autres. Il est vrai que le titre est mal choisi et qu'il risque de coûter à la licence, mais si Tonkam décide de faire ainsi, on achète ou on achète pas. Voilà si vous aimez l’œuvre prenez-la, si vous n'aimez pas, ne prenez pas, je ne vois pas ce que nous pourrions rajouter, de plus, le Facebook de Tonkam est là pour ça, en discuter ici ne sers pas à grand chose surtout quand je lis qu'on achètera pas pour la seule raison du titre.

  • Non pas que ça me touche particulièrement, mais c'est précisément ce genre de laxisme de la part des éditeurs et surtout, cette tolérance irréfléchie des lecteurs qui fait que la communauté des amateurs de manga passe pour une communauté de blaireaux auprès du grand public.

  • Je dirai juste que je suis d'accord avec le dernier commentaire de JohnnyBoy44. Avec certaines gens c'est jamais grave ce genre détails tant que le reste est bon. Le titre est vulgaire ? Pas grave. Les coquilles ? Pouah, pas grave non plus, et bla et bla et bla. "Ne pas juger son livre à sa couverture" ! D'accord mais je peux tout de même émettre un jugement de par son titre. Et si par malchance il s'avère faux cela signifie simplement que l'éditeur s'est planté. Aujourd'hui il y a tellement d'offres mangas sur les étalages qu'on a plus trop le temps de s'arrêter sur chaque titre. Il est bien évident que la couv, le titre, cela joue sur le consommateur et le tri rapide que l'on peut faire dans une librairie. Enfin pour ma part c'est le cas et vu les prix affichés, je resterai exigeante là-dessus.

  • Cette tolérance irréfléchie des lecteurs ? Si justement la communauté passe pour des blaireaux c'est rarement à cause du titre... Quand on me parle des mangas, on me parle des fautes, pas des titres. Encore une fois certaines personnes ne comprennent pas que le titre n'est là que pour faire vendre et pour illustrer l'histoire, Tonkam a choisi ce titre, point. On demande en revanche que ça soit bien traduit et sans fautes. Si vous pensez que c'est du laxisme d'exprimer ce genre de chose à travers ce titre, alors je parle littéralement d'obsession pour ce que vous faites... Sinon il est clair que vu le nombre de livres qui sortent chaque année, il faut marquer le lecteur, il faut paraître original, quitte peut-être à choquer, c'est d'ailleurs peut-être le but de la campagne de Tonkam pour ce titre. Bref, laxisme, obsession, attendez donc le prochain titre de Tonkam, ils cherchent aussi un titre, ils vous surprendront peut-être.

  • ils ont voulu faire comme dans la pub tv de hugavenue... où le mot "pecho" répété a multiple reprises ne choc personne...

  • @Sayanspartan : Ce n'est absolument pas ce que j'ai dit. Effectivement, je mets en cause ici le titre, mais je dénonce avant tout une tendance générale dans le monde du manga. Je n'ai pas dit que c'était à cause de des titres des séries que la communauté passe pour ce pour quoi elle passe, mais qu'un titre comme celui critiqué participait à faire cette triste "renommée". Je suis d'accord pour dire qu'il faut faire preuve d'originalité pour se renouveler mais jamais la vulgarité n'a été une solution. Si on n'arrive pas à comprendre qu'un titre est partie intégrante de l'oeuvre et qu'il se doit d'être représentatif, d'une manière ou d'une autre, de son contenu, sans doute vaut-il mieux s'abstenir d'en discuter. A mon avis, et vu le synopsis, le titre français est une déformation de l'histoire originale. Dans le monde des adultes, le terme "pécho" vient du verlan et est rattaché par là-même à l'argot. Sans compter qu'il est très imagé et renvoi à un comportement particulier qui n'est probablement pas celui du personnage principal. Bref, je pourrais m'étendre encore longtemps sur un tel sujet mais ça serait probablement en vain. Le fait est que si toi ce genre de titre ne te dérange pas, tant mieux. Cela signifie que tu est probablement de la génération ciblée par Tonkam pour cette série. Quant à moi, un personnage qui cherche à pécho ne m'intéresse pas le moins du monde, j'en ai suffisamment dans mon entourage.

  • Ce que je voudrais dire, c'est que, sur les présentoir d'une librairie, bibliothèque... la première chose que l'on voit d'un livre est sa couverture. Une couverture moche n'accroche pas le regard. Et la je trouve la couverture ne donne pas envie d'acheter, surtout avec un titre pareil. Méme ma bibliothécaire a fait la grimace.

  • « Le fait est que si toi ce genre de titre ne te dérange pas, tant mieux. Cela signifie que tu est probablement de la génération ciblée par Tonkam pour cette série. Quant à moi, un personnage qui cherche à pécho ne m'intéresse pas le moins du monde, j'en ai suffisamment dans mon entourage. » Hum par génération je n'ai aucune idée de ce que tu veux dire, sauf si tu englobes tous mes goûts à ce genre d'utilisation de mots, mais même encore pour moi ça ne veut rien dire. Bref, tout le monde oublie qu'on parle d'un titre, et que le plus important c'est la traduction. Le nombre de mangas que je n'aurai pas pris si je m'étais arrêté au titre... Tous les goûts sont dans la nature, au pire si vous tenez tant que ça à vous plaindre faites-le auprès de l'éditeur, ça sert à rien de "débattre".

  • Ca dépend avec qui =D .

  • @Sayanspartan : Tu fais bien de mettre le mot débattre entre guillemets parce que tout ce que tu as fait depuis l'ouverture de ce topic c'est dire : "Moi ça ne me dérange pas donc je ne vois pas pourquoi ça vous dérange vous". Effectivement, avec une ouverture d'esprit pareille, un "débat" ne peut pas vraiment prendre place. Sans compter qu'en dehors du terme de "génération" sur lequel tu as tiqué alors qu'il n'y a vraiment rien de compliqué ni de sous-entendu (les générations existent, c'est un fait inhérent à la vie en société, et Tonkam en vise clairement une en particulier avec cette série, sinon ils auraient choisi un titre plus passe-partout), j'ai quand même exposé plusieurs arguments pour défendre mon point de vue. Enfin, même si le titre du topic est assez évocateur il faut le reconnaître, dans les faits on se plaint moins qu'on ne s'interroge sur la raison qui a poussé Tonkam, déjà sur une pente glissante, à faire ce genre de pari. Que tu le veuilles ou non, et peut importe ce qui définit un manga d'après toi, le fait est que ce titre n'est pas anodin et mérite sans doute une petite explication. Parce qu'il ne faut pas être un expert en manga pour capter que cette série sera sympathique tout au plus. Donc je m'étonne, de même que les autres, de voir Tonkam, déjà dans la mouise, lancer une série lambda avec un titre peu vendeur (ce n'est pas juste une affaire de titre, en somme).

  • Je ne pense pas qu'il y ait besoin de débattre autant la-dessus : en ce qui me concerne ce n'est ni le titre ni la couverture qui attiré mon attention mais le contenu du manga par l'intermédiaire du synopsis que j'ai lu sur un site qui annonçait sa sortie et j'ai adoré lire ce 1e tome. Après chacun son avis mais ne dit-on pas : "On ne juge pas à un livre à sa couverture" ? Je pense que cette expression prends tout son sens ici. Maintenant allez lire ce tome 1 sorti récemment et revenez débattre si vous le souhaitez, mais pas avant parce que vous jugez un livre que vous n'avez pas lu, (même si c'est juste son titre ou sa couverture, ce n'est pas le plus important sauf si vous achetez des mangas pour leur titre mais bon ça m'étonnerait un peu) n'est-ce pas JohnnyBoy ? Alors d'après toi il n'y a pas besoin d’être un expert en manga pour connaitre le sentiment qu'on aura après la lecture de ce manga, à savoir le trouver "sympathique tout au plus" ? Tu serais donc capable d'anticiper le ressenti des autres avant même qu'ils aient lu le manga ? Impressionnant, vraiment. Maintenant je ne fais qu'exposer mon avis donc vous n’êtes pas obligés de le prendre pour argent comptant mais bon, on dit aussi qu'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis mais ça vous le prenez comme vous le voulez ;p. Bonne soirée à vous tous.

  • @Final-Incoruptus : "On ne juge pas à un livre à sa couverture" ne s'applique pas ici : on ne parle pas de la couverture, mais bien de la mauvaise traduction du titre d'une œuvre traduite. Quand je vois ça, je n'ai pas envie de lire l’œuvre en question ou, en tout cas, pas cette version de l’œuvre. Parce que si le titre est traduit aussi mal, qu'est-ce qui pourrait indiquer que le contenu, lui, est bien traduit ? C'est, pour moi, un peu comme s'il y avait une grosse faute d'orthographe dans ce titre. En l'achetant, j'aurais l'impression de cautionner ce (très mauvais) choix de traduction.

Participer à la discussion
Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :