Au vent mauvais limitée

Road-movie Récit Roman graphique

À sa sortie de prison, Abel Mérian retourne en banlieue pour récupérer un butin caché. Mais la vieille usine où était planqué son fric a été transformée en musée d’art moderne. Et le magot a certainement été coulé dans le béton. Dépité, déambulant dans le musée sans but, Abel trouve pas hasard un téléphone portable rose, qui se met justement à sonner. C’est sa propriétaire, une jeune femme en partance pour l’Italie, qui lui demande de lui envoyer par la poste son appareil. Abel, en fouillant les textos et les photos du téléphone, découvre une jeune fille en rupture amoureuse. N’ayant plus rien à faire, il vole une Volvo 780 Coupé et décide de se rendre en Italie pour rendre le téléphone en mains propres à cette troublante jeune fille.
Au printemps 2013, Thierry Murat évoque un soir à Denis Barthe, du groupe The Hyènes, son envie d’entendre des notes de musiques sur les dessins de Au vent mauvais. L’idée fait son chemin, et les musiciens parlent de ce récit en termes de blues, de rock, de grands espaces… En octobre The hyènes rentrent en studio pour composer à la manière d’une B.O. de film, la musique de cette histoire qui, entre-temps, est devenue un montage video reprenant l’intégralité des textes et des images du livre, empruntant au cinéma son vocabulaire : travellings, zooms, fondus enchainés… Janvier 2014, la tournée du BD-concert commence, un spectacle hybride et hors norme… qui a été joué déjà plus d’une quarantaine de dates et qui continue jusqu’à la fin 2016 (pour l’instant !).

Au vent mauvais 1
Acheter 30,00 €
  • 1
  • 0
  • 0
Collection Shopping list Je vends
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Critiques
Au vent mauvais

Au vent mauvais Staff

6

Abel, un homme juste sorti de prison, trouve un portable dans un parc. La propriétaire est une jeune italienne qui lui donne son adresse pour qu'il lui envoie. Mais, sur une impulsion, il vole une voiture et part pour la rencontrer. Une longue errance d'un homme déboussolé raconté en bichromie beige, cela aurait pu être quelconque mais les rencontres que fait Abel l'éclaire comme des lampadaire...

Lire la critique de Au vent mauvais

Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire