Chronique : Knights of Sidonia T.14

La série file un mauvais coton d'après Snoopy. Elle vous explique.

Suite au développement de l’émetteur de gravitons, l’amiral ordonne un assaut général sur le grand essaim. Mais c’est le moment précis que choisit Ochiai, le savant fou à l’origine de la plus grande catastrophe de Sidonia, pour transférer son esprit dans Kanata, un être hybride à la puissance démesurée.

Avec Nagate hors jeu et Kanata équipé d’un émetteur de gravitons en amnios, Ochiai a le champ libre. Une catastrophe sans précédent menace Sidonia !

Knights of Sidonia est une série qui avait beaucoup de potentiel au départ. Les premiers tomes étaient agréables à lire. La base du récit restait certes classique mais l'univers, notamment les scènes de combats, proposé par l'auteur était suffisant pour susciter l'intérêt du lecteur. Malheureusement la qualité du titre n'a cessé de diminuer pour finir par toucher le fond avec le précédent opus. (L’évolution de la relation entre Nagate et Tsumugi m'est restée en travers de la gorge)

Au début, on pardonnait pas mal de choses à l'auteur car on espérait qu'il prenne le temps de tout développer par la suite. Pour ne citer que quelques exemples : l'humour toujours à côté de la plaque, des personnages trop lisses et des idées intéressantes mais peu exploitées au final.

Pour ma part, l'auteur n'a pas réussi à gérer correctement l’intrigue de sa série. Mais si j’ai un reproche à faire à ce dernier c’est celui de casser volontairement le rythme de l’histoire en le ponctuant de scènes de vie quotidienne redondantes à souhait et sans intérêt puisque les relations entre les personnages n'évoluent pas ou lorsqu'elles évoluent, c'est très maladroit et de mauvais goût. Le rythme s’en trouve donc beaucoup trop haché, ce qui nuit fortement à l’intérêt qu’on porte au récit.
 

© 2009 Tsutomu Nihei / KODANSHA

 

Le seul point fort de la série réside dans les scènes de combats mais même là ça commence à devenir répétitif. C'est toujours Nagate qui a le beau rôle et qui possède les gadgets derniers cris.

Et ce 14ème tome ne déroge pas à la règle…

On comprend enfin le but et surtout les actions d'Ochiai qui se sont déroulées dans les précédents tomes. Ce dernier prend possession de Kanata afin d'assurer sa survie et en quelque sorte accéder à un stade de l'évolution supérieur à celui de la race humaine. Il finit ensuite par prendre la fuite. Sera-t-il un ennemi de plus à abattre ou se contentera-t-il d'admirer de loin l'extinction de la race humaine?

Ensuite, l’amiral décide de révéler ses origines à Nagate. Comme ce dernier n’a aucun charisme ni aucune personnalité et que le lecteur était déjà au courant des événements, cette scène n’a aucun intérêt pour ma part.

Dans la seconde partie, la deuxième flotte envoyée pour détruire le grand essaim est attaquée et accuse de nombreuses pertes. Et bien sûr, comme d'habitude, on envoie Nagate leur porter secours...

Même si l’épisode Ochiai était sympathique à lire et plus ou moins cohérent avec ce que l’auteur avait mis en place jusqu’ici, le reste ne m’a pas convaincue et les mauvaises impressions laissées par les précédents tomes sont toujours là.

Articles en relation
Norihiro YAGI fait son come back en France

Norihiro YAGI fait son come back en France

mer. 6 févr. 2019
Si je vous dis Claymore, ça vous aide ?...
'BLAME! and so on' : un art-book de Nihei Tsutomu

'BLAME! and so on' : un art-book de Nihei Tsutomu

mar. 16 oct. 2018
Comme pour accompagner la venue de l'artiste &agra...
Commentaires (0)