Chronique : Shônan Seven 1

Bienvenue au lycée Tsujidô !

Ikki Kurokami effectue sa rentrée des classes comme tout lycéen en ce début d’année scolaire sauf que pour lui, pas question de vraiment travailler ! Il a intégré le lycée Tsujidô avec pour seul et unique but de participer au tournoi des Shônan Seven.


© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi 


Ce tournoi a pour but d’élire le meilleur lycée de la région du Shônan… mais pas en comparant les moyennes des élèves ! Ici, on parle de baston et de suprématie ! Ce tournoi a lieu chaque année et le lycée gagnant remporte sept motos, sept vestes mais surtout le titre de lycée le plus fort de l’année.

Donc dans un premier temps, Kurokami, le héros de cette histoire, va tenter d’être reconnu comme le plus fort du lycée mais il n’est pas le seul à penser qu’il est le meilleur !


Baston, baston… et baston !

Vous dire que Shônan seven est un furyo manga dans la plus pure tradition ne vous surprendra pas. Ici, les élèves ne pensent qu’à se battre et on l’air tous d’avoir 25 ans alors qu’ils sortent à peine du collège pour certains ! Le côté “vie à l’école” est complètement occulté même si tout se passe dans les murs du lycée. On a clairement l’impression qu’ils ne travaillent jamais !

Se déroulant dans l’univers de GTO et écrit par Tôru FUJISAWA, cette série présente bien entendu des similitudes avec ses autres oeuvres. Le héros est non seulement un bagarreur né mais il est également un bel obsédé et cela va lui jouer des tours ! C’est d’ailleurs son plus gros point faible, comme un certain Onizuka…

 

© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi


Chose intéressante : bien que Kurokami soit le frère d’un des anciens Shônan Seven connu de tous et qu’il soit très sûr de lui, il va vite se rendre compte qu’il aura des adversaires à sa taille. Le personnage le plus intéressant est d’ailleurs un garçon qui n’a pas les mêmes motivations que les autres mais qui, pour arriver à ses fins, va aussi se battre et il a l’air plutôt redoutable… Mais il faut bien avouer que les autres personnages sont vraiment stéréotypés… pas très inspiré tout ça.

Pour le moment les combats de sont pas passionnants car il s’agit plutôt de petites séquences d’intimidation courtes mais nombreuses. Cependant, la fin du tome laisse présager une belle baston dans de drôles de conditions…


Dessins réussis mais pas assez de second degré

Si ce titre a bien une qualité, ce sont ses dessins. Shinsuke TAKAHASHI propose une belle palette de personnages avec des faciès vraiment expressifs. Il est vraiment doué pour faire de belles têtes de racailles !
 

© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi


Par contre, à mon sens, le défaut de ce premier tome est son côté un peu trop premier degré. Alors oui, le personnage de Kurokami est un peu foufou et on a quelques scènes “comiques” surtout à cause de son goût pour les seins et les culottes (pas très original !) mais globalement, les personnages se prennent au sérieux et le tout manque clairement de folie.

Du coup comme pour le moment le côté baston est encore balbutiant et que le côté comique est relativement convenu et sans réelle originalité, on ne sait pas trop comment prendre ce manga. Il est évidemment destiné aux amateurs du genre car ce premier tome ne parle que de baston mais malgré tout, je pense que pas mal de lecteurs (comme moi) aimeraient voir le côté comique égaler le côté baston. Après, les fans purs et durs de furyo n’auront pas forcément le même discours.

Articles en relation
Sorties manga du 09/07/2020

Sorties manga du 09/07/2020

jeu. 9 juil. 2020
Voici la liste des sorties manga du 09/07/2020
Sorties manga du 28/05/2020

Sorties manga du 28/05/2020

jeu. 28 mai 2020
Voici la liste des sorties manga du 28/05/2020
Un nouveau manga pour Shinsuke Takahashi

Un nouveau manga pour Shinsuke Takahashi

lun. 10 févr. 2020
Le dessinateur du furyo sur un un nouveau projet...
Commentaires (0)