Critique Bloody Monday

Avis sur l'intégralité de la saga Bloody Monday (3 saisons) éditée par Pika Edition

Fujimaru est un lycéen normal, du moins en apparence puisqu’il est également « Falcon », un hacker de génie qui s’échine à combattre le terrorisme aux côtés du Third-I, une agence secrète gouvernementale. Cependant, l’offensive face à l’organisation criminelle qui semble sévir actuellement n’est pas si simple : de nombreux adversaires sont disséminés partout, même au sein des forces de police… Ils sont bien préparés et sont dirigés par des personnages extrêmement doués et manipulateurs.

Bloody Monday est une série en 3 saisons, totalisant 23 tomes, pour une tension permanente et des rebondissements fracassants. Bien que chaque saison semble présenter une histoire indépendante, il y a bel et bien un fil rouge entre les trois. Manipulation et trahison sont les maîtres-mots qui régissent cette série. Bien que le suspens soit omniprésent dans les deux premières saisons via une tension permanente et un mystère plus marqué notamment quant à l’identité des terroristes, la 3e saison conclut la série proprement. Les points forts du scénario, autres que son suspens intense, sont l’ingéniosité dont font preuve les personnages pour résoudre les divers problèmes qui se posent à eux (qu’ils s’agissent des « bons » ou des « méchants »). On assiste à un déluge de réflexions parfaitement menées, qui malgré parfois quelques termes techniques propres au hacking, ne sème pas le lecteur et le prend instantanément aux tripes.

Les personnages sont tous bien développés et leur évolution est fulgurante au fil des tomes. Chacun possède un charisme incroyable. Même ceux qui paraissent effacés, s’affirment au fil des tomes. Les auteurs ont également conféré à chacun d’entre eux une part de mystère qui maintient le lecteur dans le flou, voire dans le doute permanent. Mais face à cette suspicion constante, une véritable relation de confiance est développée entre des protagonistes, leur conférant une véritable force et les rendant plus intéressants encore. C’est un aspect classique des shônen, mais il est ici très bien exploité.

Du côté du dessin, Bloody Monday est un véritable bijou : des décors travaillés, des personnages aux traits propres et soignés, ainsi qu’une découpe des cases maîtrisée, pour une immersion encore plus marquée. Notons également une évolution graphique du trait de l’auteur au fil des saisons, qui l’a notamment parfaitement adapté à l’évolution de ses personnages.

Articles en relation
Divines chez Pika

Divines chez Pika

ven. 22 mars 2019
Découvrez la première série d...
To the Abandoned Sacred Beasts adapté en anime

To the Abandoned Sacred Beasts adapté en anime

ven. 8 févr. 2019

Divins, à l'attaque !

TAAMO déjà de retour chez Pika

TAAMO déjà de retour chez Pika

mer. 6 févr. 2019

Pour nous parler d'amour évidemment

Commentaires (0)