La France illustrée par le manga

Quand notre beau pays rencontre notre belle passion

C’est un fait assez connu : nous sommes le deuxième pays au monde à consommer du manga. Evidemment derrière le Japon, qui s’est depuis longtemps intéressé a notre culture. À plusieurs reprises, des mangakas se sont penchés sur notre pays, sur notre culture pour en faire des œuvres. Réadaptation de classique de la littérature ou vision de la France à travers les yeux d’un Japonais, il y en a pour tous les goûts. Parlons un peu de ces mangas qui posent leurs bagages en France.

Les miserables couverture

Et pour commencer, quoi de mieux que le plus grand classique de la littérature française ? Les Misérables. Le légendaire roman de Victor Hugo a eu droit à plein d’adaptations par le prisme du manga. Que ce soit un très bon shonen de Takahiro Arai sorti en 2013 qui montre les Misérables dans une version plus brutale et action en gardant toute l’émotion du texte originel, ou bien un animé de 2007 qui préfère se concentrer sur une kawaii Cosette, Jean Valjean et consorts s’en sont plutôt bien tirés.

En parallèle de Victor Hugo, notre histoire a aussi servi de base à des seinen historiques violents et matures comme la saga Innocent de Shinichi Sakamoto. Le seinen retrace la vie violente et mouvementée de la famille Sanson, la famille qui a officié comme grand bourreau de Paris durant le règne de Louis XVI et a passé la Révolution Française pour toujours officier sous la Première République. Cette famille a réellement existé, et le mangaka se sert de cette base historique pour construire son récit romanesque, sans être non plus une adaptation fidèle au jour le jour de la vie des Sanson.

un pigeon a paris couverture

Loin de l'histoire, il y a notre bonne vieille époque contemporaine. Les auteurs japonais veulent aussi montrer leur vision de notre pays aujourd'hui, et évidemment, surtout de Paris. La capitale, la ville des lumières, qui attire l’attention du monde entier, et celle des Japonais aussi. Le tout récent Un Pigeon A Paris, récit semi-autobiographique de la mangaka Rina Fujita raconte le débarquement d’une auteure japonaise de manga trentenaire sur Paris, alors qu’elle doit allier nouveau contrat d’édition et découverte d’un tout nouveau pays. Une tranche de vie en trois tomes, et qui illustre bien les différences culturelles autant que nos liens forts qui amènent plein de situations comiques et intéressantes. 

Paris, la ville lumière et son importance dans le monde de la musique classique. C'est en tout cas ce que nous illustre le cultissime josei Nodame Cantabile de Tomoko Ninomiya. La romance originale et musicale entre une musicienne talentueuse et atypique, et un jeune chef d'orchestre surdoué et plein de frustration se passe, en partie, à Paris. Un arc important de l'histoire qui nous ressort une salve de clichés sur les Parisiens et les Français (vous pouvez retrouver les t-shirts en marinière, le vin, les baguettes...), mais retranscrit une ambiance parisienne agréable et meilleure que la vraie.

nodame cantabile 19

Dans le manga, il faut reconnaitre que les auteurs et auteures japonais ont beaucoup posé leur imaginaire dans Paris, et peu souvent dans la Province, comme disent les Parisiens. Et qu'ils aiment particulièrement notre histoire, notre culture artistique ou culinaire avec notamment les mangas de cuisine comme Food Wars - L'Étoile, spin-off de Food Wars consacré au passé du grand chef Shinomiya Kojiro quand il tenta l'aventure parisienne en ouvrant un restaurant à Paris. Le manga se sert de la folie visuelle de Food Wars dans le contexte d'un milieu culinaire français très rude et compétitif.

Cuisine, musique, littérature, histoire ou même notre mode de vie en général : on retrouve beaucoup la France dans le monde du manga. Et au fil du temps, avec son installation solide dans le paysage culturel français, le manga a donné envie à certains compatriotes de se lancer dans l'aventure du manga à la française...

 

Articles en relation
Food Wars - L'Étoile se termine

Food Wars - L'Étoile se termine

lun. 24 juin 2019
L'aventure française du Magicien des L&eacu...
Sorties manga du 12/06/2019

Sorties manga du 12/06/2019

mer. 12 juin 2019
Voici la liste des sorties manga du 12/06/2019
Sorties manga du 05/06/2019

Sorties manga du 05/06/2019

mer. 5 juin 2019
Voici la liste des sorties manga du 05/06/2019
Commentaires (12)
  • algue
    Membre

    @willos: cet anime n'a pas la prétention de retranscrire fidèlement l'histoire de France. C'est un simple prétexte pour poser le scénario. Les japonais utilisent beaucoup Jeanne d'arc, au même titre que le roi Arthur. Jeanne est devenue une figure plus légendaire qu'historique et du coup ils la mettent à toute les sauces, si j'ose dire.

  • KssioP
    Staff

    @Tori: mais oui tu as raison. Y'en a vraiment flopée des titres à mettre en avant.

  • Willos
    Membre

    Pour Jeanne d'Arc tu peux encore rajouter le très récent animé Ulysses: Jeanne d'Arc and the Alchemist Knight diffusé en ce moment sur Crunchyroll, où l'Histoire de France en prend pour son matricule, si vous avez du temps à perdre pour regardez ne serait-ce que le premier épisode ; le côté fantastique n'excuse pas tout, et on se demande ce qui relève de la libre adaptation, du cliché, du manque de recherche, ou juste du gros "on s'en fout, c'est pour la télé japonaise".

  • Tori
    Staff

    Il y a aussi Gisèle Alain, Joséphine Impératrice ou Marie-Antoinette - La jeunesse d'une reine… Il y a vraiment énormément de truc sur la France, son histoire, sa culture et sa littérature.

  • KssioP
    Staff

    Ah mais oui, comment j'ai pu oublier. Il y a aussi les Chats du Louvre.

  • Tori
    Staff

    Oui, c'est vrai, il y a aussi toutes les collaborations avec le Musée du Louvre…

  • Angelpick
    Membre

    Le premier qui me vient en tête car assez récent, c'est Mujirushi, "le signe des rêves" de Naoki Urasawa qui a pour toile de fond...Le Louvre ! Sinon en adaptation, dans les classiques en manga de chez Nobi Nobi, on retrouve les Misérables, Le Comte de Monte Cristo, et les Trois Mousquetaires. :)

  • Tori
    Staff

    PS : Et après, il y a aussi d'autres références, comme par exemple ce passage de Dosperado qui fait apparaître Brice de Nice dans le rôle d'un mage… Dont l'attaque est "Cassé !" (avec le geste qui correspond) : https://i.imgur.com/Po4TK0a.jpg

  • Tori
    Staff

    Comme pour KssioP, le premier titre qui me soir venu à l'esprit en voyant l'intitulé de l'article, c'est La Rose de Versailles ! Titre a, d'ailleurs poussé beaucoup de Japonaises à s'intéresser à la France et à son histoire. Certains des titres qui se passent en France lui doivent sans doute beaucoup. Toujours comme KssioP, j'aurais cité À nos Amours, aux côtés d'Un Pigeon à Paris, mais également les autres titres de JP Nishi. On aurait pu citer, également, Innocent et Innocent Rouge ou Les Gouttes de Dieu. Ou encore les mangas sur Jeanne d'Arc (Jeanne d'Arc et Jeanne… Il y en a plein d'autres, mais je crois qu'on n'a que ces deux-là en français)… On peut aussi citer Napoléon. Il y a beaucoup de manga qui prennent la France comme toile de fond (Il y a Karakuri circus, tiens, aussi) et je trouve la liste présentée ici plutôt courte.

  • KssioP
    Staff

    Mouais, je ne suis pas tout à fait d'accord, j'espère que tu m'en voudras pas^^ Nodame Cantabile par exemple, même si dans la 2ème partie du manga les deux héros vivent officiellement en France, c'est la musique classique qui est mise en avant. Pas la France à proprement parler. D'ailleurs, les héros sont très souvent en déplacement ailleurs qu'en France. Mais bon, c'est vrai que la 2ème saison de l'anime se nomme Paris Hen. C'est plus au ressenti que finalement j'ai pas trouvé que ça parlait de la france plus que cela. Hormis leur arrivée fracassante à Paris. Mais bon oui l'autrice semble fascinée par la France comme beaucoup de mangakas. Pour Food Wars, là aussi je dirais simplement que ce manga joue sur la mode. Quand il a débuté, dans tous les pays y'avait des émissions ou concours populaires consacrés à la cuisine. Je ne dirais pas que ça met particulièrement l'accent sur la France. Par contre tu aurais pu citer bien d'autres titres qui jouent de notre culture, de nos classiques ou de nos légendes comme: - Yakitake Japan qui met en avant l'art du Pain. - Le chevalier d'Eon qui se situe au 18ème siècle à Paris. Je conseille d'ailleurs fortement l'anime. - Château Narumi plus récent et qui parle du vin en prenant exemple sur les techniques françaises. - Marion, sorti ce mois-ci et qui parle d'une future cantatrice parisienne dans les années 40. - A nos amours aurait pu être montré du doigt aussi. Même s'il ne se situe pas en France, c'est l"Alliance d'une française et d'un japonais et donc la mise en avant de tous nos différences culturelles ainsi que nos similitudes. Puis c'est autobiographique. - La Rose de Versailles aurait dû être placardée dès le début quand même. Révolution française qui historiquement parlant tient la route. J'en oublie beaucoup mais j'ai pas fait une recherche poussée non plus. Peut-être aurait-il été plus pertinent d'aussi mettre en avant pour enrichir les exemples, les animes qui parlent de la france. je pense aux "Trois mousquetaires", vieil anime des années 90 ou le magistral "Comte de Monte Cristo Gankutsuo" qui fait honneur au roman. COntrairment au "Le comte de Monte Cristo", le manga d' Ena MORIYAMA qui au contraire a réussi à massacrer l'oeuvre. Encore une fois j'en oublie beaucoup. Dommage, je trouve le sujet très intéressant. Plus de matière pour étayer le sujet aurait été sympa. ;) PS: oui Neis a raison. Jun Mochizuki est venue en France pour enrichir ses pages d'une architecture parisienne. C'est d'ailleurs particulièrement percutant dans le tome 1, en temps que parisienne pure souche j'avais l'impression d'y être.

  • Neis
    Membre

    Je sais qu'il y a bien plus de mangas que ceux que tu cites qui se passent en France, mais récemment il y a les mémoires de Vanitas, manga que j'adore. L'action se passe en partie à Paris, mais en province également. Jun Mochizuki fait de très belles illustrations de la capitale, même si c'est un univers parallèle (certains bâtiments mythiques n'existent pas par exemple)

  • Canvasstar
    Membre

    Bien dommage que Nodame cantabile soit si dur à trouver...