Attention! "Le Dictionnaire des Yôkai" n'est pas un manga, mais plutôt un recueil "classique" d'anecdotes et de légendes sur le folklore japonais. Autrement dit, ceux qui n'aiment pas les livres "normaux" vont être sacrément déçus parce qu'ici, il y a vraiment beaucoup de lecture, avec juste une petite illustration de l'auteur pour tenter de donner une représentation graphique des yôkai.

Pour ma part c'était exactement ce que je m'attendais à trouver dans cette petite série. Un recueil en deux volumes de contes et légendes illustrés.

Commençons donc par parler des dessins. L'auteur s'est parfois appuyé sur des illustrations trouvées dans de vieux documents et les a accommodées à sa sauce, mais la plupart du temps, il donne "sa" vision du yôkai qu'il décrit. La plupart des illustrations sont donc dans un style traditionnel tout à fait dans le ton. Mais lorsque c'est le style "manga" qui domine, on a affaire à un trait très simple, me rappelant certains très vieux mangas dont j'ai vu des extraits. Il faut aimer. Mais c'est la patte graphique de l'auteur... Et puis après tout ce recueil est sorti en 1994 au pays du soleil-levant et est le fruit de longues recherches aux quatre coins du pays. Ajoutez à celà les 14 années que l'oeuvre a mis pour parvenir dans nos contrées, et on pardonne finalement aisément ce style rétro.

Car ce qui prime, ce sont ces quelque 500 petites histoires, relatant des anecdotes, des légendes, narrées dans un style simple et sans fioritures, mais transmettant sans mal la passion de l'auteur pour les vieux récits de son pays. Peut-être est-ce involontaire, mais lorsqu'il évoque parfois ses sources et cite de vieux documents retrouvés au fin fond des archives d'un temple ou tout simplement récupérées par un ancien tenant lui-même l'histoire uniquement par transmission orale, on se dit que sans cette idée saugrenue de répertorier les yôkai (dont on se souvient, car nul doute que beaucoup ont déjà été oubliés) certaines de ces histoires auraient sans doute disparu dans une ou deux générations. C'est ce travail de sauvegarde et d'enquête qui force le respect. Car tout compte fait, si la plupart de ces histoires sont elle-même intéressantes, on retrouve parfois des résumés liés à des yôkai apparentés plutôt qu'à celui cité et représenté... Sans doute une preuve du manque de matière et de la difficulté à rassembler des informations...

Au final, il faut regarder "le Dictionnaire des Yôkai" dans son ensemble pour en saisir la valeur. Pour nous autres qui vivons en France ce peut très bien n'être qu'une banale compilation de petites histoires... Ou alors une invitation au voyage dans le passé, et pas forcément le passé des pays du bout du monde. Après tout, chez nous aussi on trouve encore foule de petites histoires de fantômes qui se perdent peu à peu dans les mémoires... Je m'y intéressais déjà avant et c'est même dans cette idée que j'ai acheté cette série, pour finalement constater que même au Japon, pays ancré dans les traditions, les vieilles histoires se perdent. peu à peu...

Toujours est-il que "le Dictionnaire des Yôkai" reste assez sympathique à lire tel quel même s'il ne marquera les esprits que des inconditionnels de la culture traditionnelle japonaise. Les autres le liront, se diront "c'est sympa", et l'oublieront aussitôt...

En bref

8
Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (272)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Dictionnaire des monstres japonais - Yôkai
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)