7

Critique de Batman Poche #40

par Le Doc le sam. 5 janv. 2019 Staff

Rédiger une critique
Quand Batman était publié par Sagédition...

Pendant 20 ans, la maison d'édition parisienne Sagédition fut l'éditeur exclusif des comics de Superman et Batman en France (tandis que les aventures des autres super-héros de DC Comics avaient trouvé refuge chez Arédit/Artima). Sagédition a fermé boutique en 1987, ce qui explique en partie pourquoi ces publications n'ont jamais eu une grande place dans ma collection. J'ai commencé à lire régulièrement des comics avec mon premier Strange en 1984 et je préférais le contenu régulier des titres Lug (c'était avant que je me rende compte des coupures opérées sur pratiquement toutes les séries pendant de nombreuses années) au chaos éditorial des revues Artima et Sagédition (et pourquoi je n'ai jamais cherché à en acheter plus en brocante et chez les bouquinistes).

Je possède tout de même quelques numéros épars des titres Batman et Superman de Sagédition, qui proviennent surtout de la vieille collection de bandes dessinées de mon père....et je n'ai qu'un seul Batman Poche, le #40. Les Sagédition se distinguaient par une alternance entre pages en couleurs et pages en noir et blanc et par des traductions souvent douteuses...ainsi qu'une totale absence de cohérence dans la continuité des épisodes publiés.

Ce qui ne touche pas le premier épisode qui ouvre Batman Poche #40. Ecrit par Gerry Conway et brillamment illustré par Don Newton (l'un des meilleurs dessinateurs de Batman entre 1978 et 1984), Bad Night in Baja  (Detective Comics #497, 1980) est un thriller très bien ficelé qui rend un hommage réussi au Spirit du grand Will Eisner, et pas seulement parce que le scénariste a glissé des références tout au long du récit. L'atmosphère à la film noir  et les trouvailles graphiques participent pleinement à l'efficacité du suspense concocté par Gerry Conway, une très longue nuit qui va bouleverser la vie de toutes les personnes présentes dans cet hôtel miteux à Baja...

Avec Twice dies the Batman (Batman #329, 1980), on prend cette fois l'histoire en cours de route, l'enquête de Batman sur la mort d'un docteur. Malgré la traduction hasardeuse (certaines tournures de phrases sont absolument catastrophiques), les pièces du mystère imaginé par Marv Wolfman s'assemblent assez rapidement et il est intéressant de voir que l'intrigue tourne autour d'un Double-Face dont les tentatives de réinsertion se heurtent toujours à son tragique conflit d'identité. Le gros problème est que les lecteurs de l'époque ont du attendre plusieurs mois pour découvrir le début de cet arc narratif...en effet, Batman #328 a été publié dans Batman Poche #47 (et ce n'est pas un cas isolé) ! 

Trois courts épisodes complètent le sommaire, trois back-up (comme on dit aux States) de Detective Comics : une enquête de La Cible Humaine (The Human Target en V.O.), une aventure de Batgirl  et un chapitre des Contes de Gotham, vignette de quatre pages à la chute à l'ironie savoureuse. 

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (503)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman Poche
Laissez un commentaire