7

Critique de Batman La Légende – Neal Adams #2

par Le Doc le lun. 21 janv. 2019 Staff

Rédiger une critique
Batman par Neal Adams !

Urban Comics poursuit la publication des épisodes de Batman illustrés (et parfois écrits) par Neal Adams avec un deuxième tome qui compile 15 épisodes sortis entre 1970 et 1976. On retrouve les séries principales (Batman, Detective Comics, The Brave & the Bold), mais aussi deux raretés issues de la collection Power Records, des bandes dessinées qui étaient accompagnées d'un disque qui permettait de "vivre l'action" selon la publicité, l'équivalent d'un livre audio donc. Ces deux comics sont  justement ceux écrits par Neal Adams et leur découverte a conforté mon opinion sur le Neal Adams scénariste (en bref, il est meilleur aux dessins...l'ensemble est assez poussif et les dialogues ne sont pas très convaincants).

Neal Adams fait partie de ceux qui ont révolutionné les comics Batman après l'ère *POW !* *BAM!* *WHAAM!* des swinging sixties. À la fin des années 60, il a fait revenir le Chevalier Noir dans les recoins les plus ténébreux de Gotham City et a revitalisé le personnage pour une nouvelle génération de fans. Neal Adams ne partage bien évidemment pas seul cet honneur...citons, entre autres, le scénariste Denny O'Neill et les dessinateurs Irv Novick et Dick Giordano (encreur fréquent d'Adams)...mais l'importance de son influence n'est plus à démontrer.

Le choix de se concentrer uniquement sur les épisodes dessinés par Neal Adams a tout de même ses limites. Cela donne en effet un côté un peu décousu à la (re)lecture de la saga de Ra's Al Ghul  et fonctionne donc mieux quand il s'agit d'histoires complètes en un numéro...des aventures où l'horreur et le fantastique ne sont jamais très loin. Il y a notamment le Detective Comics #404, avec son hommage réussi aux comics de guerre de Robert Kanigher et Joe  Kubert; le The Brave & The Bold #93 qui propulse le héros dans un récit de fantôme narré savoureusement par l'hôte de la Maison du Mystère; le Detective Comics #410  et son enquête au milieu des freaks ou encore le Batman #255 et son loup-garou, un numéro qui a été adapté à la télévision dans les années 90 dans la première saison de l'excellente série animée Batman.

J'avoue une préférence marquée pour Batman #237 qui fait partie de ces "crossovers officieux" entre Marvel et DC qui ont eu cours dans les années 70. Régulièrement, les héros et les auteurs de deux éditeurs se retrouvaient à la parade d'Halloween de la ville de Rutland dans le Vermont et on pouvait suivre ce petit délire (apparitions de scénaristes et dessinateurs, des personnages déguisés en héros Marvel dans des comics DC et vice-versa) dans des titres comme Avengers, Justice League of America ou encore Thor. Dans Batman, Denny O'Neill (épaulé par les regrettés Bernie Wrightson et Harlan Ellison) et Neal Adams ont réussi à trouver le bon équilibre entre l'aspect amusant de la situation (dans la double-page d'ouverture, Dick Grayson discute avec Bernie Wrightson, Gerry Conway et Alan Weiss) et le côté plus sombre et tragique de l'intrigue principale.

Il y a donc beaucoup de choses très intéressantes dans ce deuxième tome de Batman - La Légende : Neal Adams...mais il y a aussi un défaut majeur : la recolorisation des épisodes par le studio de Neal Adams, pour un résultat qui ne flatte absolument les mirettes (je dirais même que c'est souvent catastrophique).

Une galerie de couvertures et de croquis bien fournie (plus de 50 pages) complète le sommaire.


En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (436)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman La Légende – Neal Adams
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire