7

Critique de Star Wars - Boba Fett #2

par Le Doc le mar. 22 janv. 2019 Staff

Rédiger une critique
Boba Fett : Morts, mensonges et destruction !

Delcourt poursuit l'intégrale des aventures du chasseur de primes le plus dangereux de la galaxie avec un deuxième volume qui compile 8 numéros sortis aux Etats-Unis sur une période de dix ans. Certains ont déjà été publiés en version française en albums (et même à deux reprises dans le cas de la trilogie Mort & Destruction) et d'autres n'étaient disponibles jusque là que dans les magazines kiosque Star Wars de l'éditeur.

Ce deuxième recueil fait la part belle à deux auteurs qui ont marqué le personnage au temps de l'ancien Univers Etendu : le scénariste britannique John Wagner et le dessinateur écossais Cam Kennedy. Les deux compères avaient déjà collaboré à plusieurs reprises, et notamment sur Judge Dredd dans les pages de l'institution anglaise qu'est la revue 2000 A.D. Le sommaire s'ouvre donc sur les quatre histoires signées Wagner & Kennedy, mélange réussi d'action explosive et d'humour grinçant bien servi par le style brut de l'artiste (qui s'occupait régulièrement de la colorisation avec la technique de peinture qui le caractérise et qui est associée aux premiers comics Star Wars de Dark Horse avec les mini-séries L'Empire des Ténèbres).

On débute donc avec le numéro 7 de la série Star Wars : Empire qui met en scène Fett sur un monde où l'affrontement entre impériaux et indépendantistes a dégénéré en guerre civile, dressant le frère contre le frère. Une situation qui permet à John Wagner de dresser un portrait intéressant du chasseur de primes sans lui faire prononcer le moindre mot, ses actions étant jugées par les autres protagonistes, avec une réflexion finale qui sonne juste. Il y a ensuite les trois numéros spéciaux datant de la deuxième moitié des années 90, Bounty on Bar-Kooda, When the Fat Lady Sings et Murder Most Foul. Regroupées sous le titre Mort & Destruction, les trois histoires se suivent et plongent Boba Fett dans un joli sac de noeuds provoqué par les manigances de Gorga Le Hutt. Au caractère froid de Fett répond le grotesque d'une galerie de personnages hauts-en-couleurs qui peuplent un divertissement "pop-corn", très fun (notamment grâce à un gag récurrent qui m'a bien amusé) et bien rythmé comme il faut.

On passe à un changement total d'atmosphère avec le one-shot Semeur de Mort, toujours dessiné par Kennedy mais cette fois-ci écrit par John Ostrander, l'un des meilleurs scénaristes des comics Star Wars de l'éditeur au cheval noir. Un récit de vengeance d'une grande noirceur, au déroulement implacable. John Wagner a fait équipe avec un autre vétéran de 2000 A.D., Carlos Ezquerra, pour Sauvetage, qui montre un Boba Fett tenter de récupérer la cargaison d'un vaisseau abandonné. Ce qui est plus facile à dire qu'à faire car une espèce insectoïde très, très vorace va donner une touche horrifique à l'ensemble. Encore une fois très efficace !

Boba Fett est décidément très apprécié par les auteurs britanniques de 2000 A.D. puisqu'on retrouve Andy Diggle et Flint Henry aux commandes d'une histoire courte tirée de l'anthologie Star Wars Tales  (avec un robot aux faux airs d'ABC Warrior). Jusque là, la sélection était solide...mais le dernier épisode au sommaire, Overkill par Thomas Andrews et Francisco Ruiz Velasco, est nettement moins convaincant, tant au niveau de l'histoire (poussive) que de la partie graphique (la représentation de Boba Fett souffre de la comparaison avec les pages précédentes).

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (642)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Boba Fett
Boutique en ligne
24,95€
Boutique en ligne
24,95€
Boutique en ligne
24,95€
Boutique en ligne
24,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)