7

Critique de Batman Hors-Série #7

par Le Doc le sam. 26 janv. 2019 Staff

Rédiger une critique
Je suis peut-être un fou criminel, mais avant tout, je suis américain !

À partir de 1976 et Superman vs the Amazing Spider-Man, Marvel et DC ont publié conjointement une série de numéros spéciaux qui ont réunis les héros et vilains de leurs univers respectifs. Dans ces histoires, Superman, Batman, Spider-Man, Hulk, les X-Men et cie coexistent sur la même Terre et partagent des aventures. Dans les années 80, DC a appelé cette réalité la "Terre-Crossover", tandis que Marvel l'a répertorié comme étant la "Terre-7642".

Publié en 1996, le one-shot Batman & Captain America est écrit, dessiné et encré par John Byrne, avec Patricia Mulvihill aux couleurs. L'histoire se déroule en 1945 et s'ouvre sur deux scènes d'action pétaradantes. À Gotham, Batman et Robin poursuivent le Joker, mais le clown prince du crime échappe au Dynamique Duo. En Europe, continent ravagé par des années de guerre, Captain America, Bucky et le Sergent Rock font face à la dernière arme destructrice des nazis. Après avoir remporté la victoire, Captain America et son jeune acolyte sont assignés aux Etats-Unis pour une mission top-secret. Et là encore, Byrne ne perd pas de temps (ce qui imprime un rythme très soutenu à la première vingtaine de pages) : à peine arrivés, les combattants de la liberté doivent sauver les occupants d'un appareil prioritaire détourné...avec l'aide de Batman & Robin !

Les héros découvrent alors que le Projet Gotham a été compromis...et dans cette réalité, le projet Gotham est l'équivalent du Projet Manhattan ! Batman & Captain  America est un bon divertissement, qui propose tout ce qui fait le sel de ces rencontres entre deux univers : les différents éléments s'imbriquent bien, les références sont savoureuses (entre autres choses, l'auteur s'amuse bien à dessiner les anciennes versions de la Batmobile et du Batplane et les rebondissements ont un petit côté serial bienvenu) et les dialogues sont croustillants (Byrne a peut-être été influencé par le film Rocketeer quand le Joker se rend compte qu'il a bossé pour Crâne Rouge, le grand méchant de l'aventure).

Bref, une très sympathique rencontre qui aurait pu faire partie de la fameuse "Terre-Crossover" mentionnée plus haut. Mais l'épilogue de deux pages a changé les choses. Sur la suggestion de son ami Roger Stern, John Byrne a ajouté un final qui rejoue la scène où Captain America est tiré de son sommeil glacial dans les années 60. Sauf que là, les Avengers sont remplacés par Batman et Robin, respectivement Dick Grayson adulte et Bruce Wayne Jr...une nouvelle génération, donc...

Le concept des séries limitées Generations est né de ces dernières pages. Dans Generations I à III, John Byrne a fait vieillir les héros en temps réel et imaginé leurs exploits et ceux de leur descendance des années 20 au lointain futur. Batman & Captain America ne fait donc pas partie de la fameuse "Terre-Crossover", mais de la "Terre-3839",  section du Multivers dédiée aux "Generations"...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (436)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman Hors-Série
Laissez un commentaire