4

Critique de Batman Hors-Série #11

par Le Doc le mer. 30 janv. 2019 Staff

Rédiger une critique
The Darkness / Batman

Sans compter les mini-séries DC vs Marvel (et les différents Amalgam), Batman a participé à plus de 20 crossovers durant les années 90. The Darkness/Batman, que l'on doit à une équipe collective (Scott Lobdell et Jeph Loeb au scénario, Marc Silvestri, David Finch et Clarence Lansang aux dessins) fut le dernier de cette décennie...mais pas le meilleur, loin de là. 

Jackie Estacado est un personnage de Top Cow Productions, apparu pour la première fois dans un épisode de Witchblade en 1996 avant de se voir accorder sa propre série dès 1999. Garth Ennis en fut le premier scénariste...et le co-créateur de Preacher n'a d'ailleurs jamais caché qu'il ne considérait pas son travail sur The Darkness comme un des points culminants de sa carrière. Mais la série a connu un bon démarrage et Estacado, jeune mafieux devenu le réceptacle d'une force démoniaque, est devenu (brièvement) assez populaire pour partager l'affiche d'un numéro spécial avec l'un des plus grands héros de DC Comics....et le Chevalier Noir s'y connaît bien en ténèbres.

Il y a donc deux scénaristes crédités pour une histoire qui tient sur un timbre-poste : Don Franchetti, l'oncle de Jackie Estacado, est à Gotham pour tenter de placer les gangs de la ville sous le contrôle de son organisation. Il a amené Jackie avec lui pour s'occuper de ses opposants, une tâche que le jeune homme règle en libérant le pouvoir du Darkness (et les petits démons rigolards qui vont avec). Le chaos qui en résulte n'est bien évidemment pas du goût de Batman...

Ce scénario prétexte manque de rebondissements tout en essayant de tisser artificiellement des liens entre Bruce Wayne, Jackie Estacado et son amie Jenny Romano. Il y a tout de même un bon gag récurrent, lorsque Franchetti est confronté à la galerie d'adversaires de Batman (Double-Face, Catwoman, Killer Croc. C'est le Darkness lui-même qui fait face au Joker...une expérience qui l'a laissé particulièrement perplexe). Ces passages sont assez amusants...mais c'est bien peu...

Graphiquement, il y a des pages accrocheuses (celles signées Marc Silvestri)...mais dans l'ensemble, c'est du Top Cow pas vraiment inspiré (euphémisme ?). Le découpage est chaotique et gêne souvent la lecture. Bref, la couverture est plutôt cool (si on aime le style Image de la fin des années 90...et j'avais bien aimé les premiers épisodes de The Darkness plus jeune avant de vite décrocher)...mais l'intérieur est léger...très léger...


En bref

4
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (457)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman Hors-Série
Laissez un commentaire