7

Critique de Batman Hors-Série #15

par Le Doc le mar. 26 mars 2019 Staff

Rédiger une critique
Né pour être saaaale...un sale, un sale tarbaaaaa !

Le scénariste écossais Alan Grant fut l'un des principaux scénaristes des comics Batman pendant une dizaine d'années, à partir de 1988 et son premier Detective Comics co-écrit avec son compère John Wagner et dessiné par Norm Breyfogle. Durant sa longue prestation sur l'univers Batman, Alan Grant a co-crée des personnages comme Jeremiah Arkham, Arnold Wesker le ventriloque et sa poupée Scarface, le tueur en série Victor Szasz ou encore Anarky. Une période qui reste en grande partie toujours inédite en V.F. car les comics DC n'étaient alors plus publiés régulièrement (on était entre la fin des éditions Sagédition et Arédit et la reprise par Semic)...

Je n'ai pas beaucoup de bandes dessinées signées Alan Grant dans ma collection, mais sur ce que j'ai pu lire, le bonhomme est vraiment à l'aise dans tous les genres, tous les styles. Il a même écrit les aventures chtarbées de Lobo dans les années 90...ce qui a conduit naturellement à la rencontre entre le Chevalier Noir et le dernier Czarnien dans un numéro spécial publié en 2000 (et traduit par Semic dans les pages de Batman Hors Série #15).

Batman/Lobo fait partie de la collection Elseworlds, ce qui signifie que le récit ne s'inscrit pas dans la continuité officielle de l'univers DC. Une bonne initiative, qui permet au scénariste de livrer quelques amusantes variations, de redistribuer les rôles (dans cette dimension alternative, Alfred est le commissaire et James Gordon est le serviteur de Bruce Wayne) et de se lâcher sur le body count. Les ennemis de Batman sont encore plus grotesques (avec des looks saugrenus assez croustillants) et c'est par l'un d'eux que le chaos arrive à Gotham sous la forme de l'impitoyable mercenaire extraterrestre.

Lobo est d'abord engagé par Scarface pour tuer le Joker, mais le clown prince du crime propose au tarba suprême encore plus de flouze pour détruire la vie de Batman. Le jeu de massacre qui s'ensuit est jubilatoire et les dessins de Simon Bisley, qui regorgent de détails savoureux, ajoutent encore au côté destroy de l'ensemble. C'est con et fun, comme il se doit ! 

Bad to the bone ! A bad, bad bastich, baby ! 


En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (437)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman Hors-Série
Laissez un commentaire