6

Critique de Les méchants de l'histoire #3

par vedge le lun. 6 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Trop chère inquisition

Cette série a pour principe et qualité de s’appuyer sur des références et des référents pour donner une vision la plus juste possible des personnages traités et de leur époque.

Ce tome ne fait pas exception et, grâce à la préface érudite et didactique de Jean-Pierre Dedieu, on comprend mieux le terme d’inquisition et l’ensemble de ce qu’il recouvre, bien au-delà de la seule inquisition catholique, dont le noir porte étendard se trouve être Thomas de Torquemada.

L’inquisition a pu être, selon lui, jusqu’à la fin du XVIIe siècle, au niveau politique et religieux, le mal nécessaire pour le maintien de la société.

Une fois cette introduction passée, on rentre dans le vif du sujet avec la vie et l’œuvre de Torquemada, sous forme humoristique teintée d’ironie.

Puritain inflexible, catholique extrémiste, descendants de juifs convertis, à qui il voue une haine féroce, et qu’il veut éradiquer jusqu’au dernier, le portrait sans complaisance qui est fait de ce personnage est ahurissant.

Sûr de son bon droit, en excès pour tout, dans sa vie et ses décisions, il met en place un système inique qui spolie les prétendus hérétiques et dresse les citoyens d’Espagne, les uns contre les autres.

Une vision intolérante et fanatique de la religion, comme le disent les auteurs, bien éloignée du message du nouveau testament.

Les fanatiques religieux passés, présents et à venir n’en sont pas à une contradiction près.

Un récit édifiant et salutaire, sur une période trouble dont on espère qu’elle soit derrière nous.

En bref

La vie et l’œuvre d’un fanatique religieux intolérant, racontée avec humour et ironie par les auteurs.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (1965)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Les méchants de l'histoire
Boutique en ligne
12,50€
Boutique en ligne
12,50€
Boutique en ligne
12,50€
Laissez un commentaire