8

Critique de Damnation

par Auray le jeu. 9 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Du côté de chez Méphisto

Donny Cates est le scénariste à suivre en ce moment chez Marvel, ne serait-ce que pour son travail sur Thanos (Marvel Deluxe), le Cosmic Ghost Rider (Marvel 100%), Venom (dans son propre softcover) et bien sûr le Docteur Strange période Legacy. Il supervise ici la mini-série Damnation, preuve de l'immense place qu'il commence à prendre dans le monde des comics.

Mais, il ne sera pas seul sur ce livre, Nick Spencer est au scénario également, et c'est logique, puisqu'il s'agit en fait de la suite d'une des conséquences de Secret Empire. Vous rappelez-vous de Captain America à la tête de l'Hydra rasant Las Vegas et ses habitants ? Le Docteur Strange a réfléchi pendant longtemps pour y remédier. Plus fort depuis le tome précédent, il revient en ayant emmagasiné toute la magie nécessaire, et autant le dire, le premier chapitre est spectaculaire et les dessins de Rod Reis aussi. On le retrouvera d'ailleurs sur le dernier chapitre qui conclut le tout. J'avoue que la colorisation qui semble son domaine de prédilection participe beaucoup à la qualité et à l'ambiance du titre. Mais ne vous inquiétez pas, Szymon Kudranski est certes un cran en dessous, mais reste tout à fait honorable dans la prestation de ces planches. Nous l'avons déjà apprécié sur Daredevil/Punisher : le septième cercle par exemple, qui est toujours disponible en Marvel 100%.

Encore une fois, sans trop vous en dire, tout ne se passe pas comme prévu et Méphisto est là-dessous, c'est le cas de le dire. Il prend en otages les habitants de Las Vegas dès que leurs vices prennent le dessus, et autant dire que dans une ville réputée pour le jeu, il ne manquera pas de soldats. La fierté du Docteur et de son usage de sa magie à un haut niveau lui a porté préjudice, mais il compte bien y remédier jusqu'à défier l'enfer lui-même ! Un peu trop, même pour lui ? Un nouveau groupe inédit de héros devra être monté en parallèle pour la même mission, ceux des Midnight Sons. Encore une fois, c'est là que l'on voit la richesse de Marvel et de son amour des personnages secondaires. On a par exemple la présence de la charismatique Elsa Bloodstone que j'étais ravie de revoir depuis Secret Wars : Marvel Zombies ou Monster Unleashed ! Mais aussi les héros plus connus comme Blade, Iron Fist, Moon Knight, le sorcier Vaudou Jericho Drumm. L'Homme-Chose fait aussi partie du groupe, mais le Ghost Rider Johnny Blaze lui vole la vedette. Par ailleurs, le chef du groupe marquera le retour d'un des personnages phares de Docteur Stange : Wong. Mais la création qui m'avait tant plus dans le premier volume de Docteur Strange Legacy tome 1 est de retour, et ne manque pas de flair, j'ai nommé Bats, le chien fantôme. Son humour est toujours aussi détonant ! Sinon, vous imaginez bien que ce groupe hétérogène va parfois faire preuve de cacophonie, pour notre plus grand plaisir.

Seul petit bémol, je n'ai vraiment pas adhéré à l'épisode du Ghost Rider après le troisième chapitre, il a certes sa place ici, mais je le conseillerais quand même de le lire à la fin, tant il coupe le souffle au mini-crossover. De plus, je n'ai pas trop compris le délire sans fin de ce parcours initiatique, mais il n'y avait rien à piger, je crois, c'est ça qui m'a peut-être gêné. Pourtant, j'avais beaucoup aimé auparavant les moments de Johnny Blaze.

Un cycle important pour ceux qui ont lu Secret Empire ou pour les fans de Donny Cates et du Docteur Strange, l'ambiance de l'enfer y est infernale, les personnages secondaires sont quant à eux merveilleux, et l'intrigue y est sublimée. Franchement c'est à posséder. Et ce n'est pas fini, le tome 2 de Damnation est encore meilleur, et on y verra ce qui s'est passé du côté du Docteur Strange ! Et si vous souhaitez vraiment approfondir vous pouvez prendre un troisième tome qui se pose un moment sur les étapes concernant l'Iron Fist ou Scarlet Spider, dont j'ai apprécié la lecture même s'ils sont pour moi plus un bonus qu'autre chose. À réserver aux fans des personnages !

En bref

Damnation est une suite des conséquences de Secret Empire de Nick Spencer qui dirige ici cette histoire aux côtés de Donny Cates, le nouveau chouchou de l'écurie Marvel. Au final, nous avons un mini-crossover millimétré avec une ambiance brûlante tout comme son nouveau groupe de héros, les Midnight Sons. Vous pouvez aller chez votre libraire le cœur léger avant d'être pris par les flammes de l'enfer !

8
Positif

Le scénario qui change de nos habitudes par Donny Cates et Nick Spencer

Les dessins incroyables de Rod Reis

Une suite des conséquences de Secret Empire

Negatif

L'épisode de Ghost Rider est à lire à la fin pour moi, malgré son bon emplacement, il coupe le souffle à Damnation.

L'investissement nécessaire pour avoir tout complet (trois tomes)

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (253)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire