8

Critique de Mike Carey Présente Hellblazer #3

par Blackiruah le jeu. 16 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
“I raise”

Alors que les “enfants” de John ont déclenché l’enfer sur Londres, leur père avait dû employer les moyens pour arrêter la catastrophe. Mais c’est lors de ce moment que sa sœur va être assassiné par son mari manipulé… Pas moyen pour Constantine d'accepter une telle situation et va donc aller aux enfers pour récupérer l'âme de la défunte… Mais ce n'est jamais une mince affaire avec le détective de l'occulte.

Ce troisième volume qui conclut le run de Mike Carey ne fait pas dans la dentelle. Dès le début, l'auteur nous propulse dans l'enfer de cet univers et livre tout ce que j’aime sur la franchise. Constantine va marcher sur les oeufs tout le long de ce périple et va toujours chercher à atteindre son but, peu importe la manière. Et c’est ça que j’apprécie le plus dans cette franchise. J’ai l’impression de lire sans cesse une énorme partie de poker, où chacun va miser ce qui leur est le plus cher (et souvent des vies... accentuant l’effet dramatique) et John au milieu de tout ça, qui semble usuellement détaché de ce genre de prix. D’ailleurs, il parvient toujours à gagner sa partie mais jamais sans peine.

D’ailleurs, pour renforcer ce côté glauque et malsain, le travail graphique de Leonardo Manco, très réaliste mais aussi très noir et expressif, apporte de la profondeur et un ton inconfortable. Le photo-réalisme donne de la crédibilité à l’univers renforçant la dramaturge et la tension des récits, presque comme un film d’épouvante. C’est parfois même étouffant, c’est dire si l’artiste a fait un sacré boulot.

Ce volume, qui nous amène à rencontrer un grand nombre de figures du passé, se repose tout de même souvent sur la même mécanique des pactes qui donne ce sentiment d’un système un peu trop usé. Mais l’univers glauque servi par Mike Carey rend la lecture palpitante avec un retour au source pour le personnage où les démons et la magie reviennent au centre du titre et c’est toujours un régal… Surtout quand il dépeint toujours de manière aussi inquiétante la nature humaine… via des démons !

En bref

C’est dans un ton glauque et malaisant que le cycle de Mike Carey se conclut avec un 3ème tome qui va vous régaler en affaire de famille infernale, manipulation et pactes démoniaques tirés par les cheveux à gogo. Comptez sur John et son esprit fêlé pour vous faire passer un bon moment de lecture, du moins… si vous aimez les récits lugubres !

8
Positif

Les dessins de Leonardo Manco très efficaces

La magie et les enfers plus présents que jamais !

Le ton glauque qui fait des merveilles

Negatif

Une mécanique de pacte un poil répétitive

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (507)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Mike Carey Présente Hellblazer
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Laissez un commentaire