7

Critique de Happiness #6

par Niwo le jeu. 16 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Une longue pause

Happiness prend une tournure des plus captivantes, à travers un tome énigmatique. Shuzo Oshimi a l'habitude de nous écrire des histoires dans lesquelles tout se passe vite, et où la frustration est notre plus grande alliée.

Où est Makoto ?

Alors que je m'attendais à en apprendre davantage sur les expériences effectuées sur Makoto, nous n'en savons pas plus durant ce tome. Pire encore, il y a eu une ellipse, durant laquelle Yukiko est devenue adulte et travaille avec le souvenir de Sakurane qui l'empêche de mener une vie normale. Majoto est toujours porté disparu et ne donne plus aucun signe de vie. Mais pour une fois, ce n'est pas un mal. Nous pouvons apprécier d'en découvrir plus sur Yukiko, jusqu'alors assez discrète. J'ai eu presque l'impression de suivre une romance classique, entre deux collègues de travail. A quelques détails près, puisque la demoiselle est encore victime de ses traumatismes. Elle est fondamentalement liée à son passé, ce qui donne une ambiance toujours aussi malsaine au tome, bien qu'il soit plus simple en apparence.

Sa rencontre avec M.Sudô lui permet de penser à autre chose. Et nous aussi, par la même occasion. Ce tome nous apporte un petit peu de répit avant la prochaine bataille. Je n'aurais jamais pensé que la série prendrait cette tournure lorsque j'ai commencé à lire. Mais en vérité, ce n'est pas un mal. Il est impossible de prévoir de quoi sera fait le prochain tome, et ce, à chaque fois. Happiness est un éternel renouvellement, qui nous approche petit à petit du but de l'auteur, que l'on ignore encore.

Le retour des vampires

Le calme ne pouvait durer éternellement. Lorsque Yukiko se rappelle ses anciens souvenirs. Il semblerait que Sakurane gère une secte de vampires, et passe dans le journal à ce propos. Bien évidemment, les journaux ne prennent pas le terme « vampire » autant au sérieux que notre demoiselle. C'est cette partie qui marque vraiment la mise en place d'une nouvelle épreuve, ce qui n'est clairement pas pour me déplaire. L’œuvre est toujours très mystérieuse et captivante, le découpage des planches est toujours simple mais efficace. Surtout dans ce tome, j'ai particulièrement reçu le fait que les images avaient sûrement plus à dire que les textes.

Dans le prochain tome, on devrait revoir certains vampires et Yukiko, qui semble un poil en danger. La tension mise en place à la fin du tome serait presque palpable, et me frustre une fois de plus de ne pas pouvoir lire la suite dès maintenant. Mais il faudra prendre son mal en patience jusqu'à la sortie du tome 7 !

En bref

Ce nouveau tome d'Happiness permet de casser le rythme et entrer dans une phase plus narrative, qui se concentrera sur un personnage en particulier. Toujours aussi captivant, Happiness est une série très agréable à suivre, qui est étonnante de bout en bout, à tel point qu'on ne comprend jamais où Shuzo Oshimi veut en venir.

7
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (264)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Happiness
Boutique en ligne
7,75€
Boutique en ligne
7,75€
Boutique en ligne
7,75€
Laissez un commentaire